Quels sont les réels effets du bio sur la santé? Une vaste étude démarre : participez-y !

Etude : quels sont les réels effets du bio sur la santé ?
Par Mathieu Doutreligne publié le
4857 lectures

Une étude scientifique vient d’être lancée sur cinq ans pour tester les effets du bio sur le long terme.

Les français consomment bio pour deux raisons principales : préserver leur santé face à l’augmentation des risques liés aux produits chimiques, ainsi que sauvegarder l’environnement et réduire la contamination des sols et la pollution des eaux.

Nombreuses sont les études qui affirment que les aliments biologiques sont véritablement bénéfiques pour la santé. Toutefois, le débat est toujours actif et une importante majorité des citoyens se montrent toujours hésitants sur les effets directs et indirects des produits sains.

Voilà pourquoi une étude sur 5 ans a été lancée en début de semaine, visant à confirmer les effets d’une alimentation biologique sur le long terme. Vivons-nous plus longtemps en mangeant bio ? Sommes-nous en meilleure santé ? Des questions auxquelles l’étude souhaite apporter des réponses précises et viables.

Les scientifiques en charge de cette large étude appelée “BioNutriNet” analyseront pas moins de 100.000 personnes, dont la moitié mange bio régulièrement. Le Docteur Emmanuelle Kesse, en charge de l’opératiton, note que cette enquête est la plus vaste jamais réalisée sur la consommation d’aliments bio : “il y a déjà eu des études sur les consommateurs de bio mais généralement sur de petits groupes et durant seulement quelques semaines”. La scientifique invite tous les consommateurs (réguliers ou occasionnels) ou non consommateurs à venir participer à ce projet via le site etude-nutrinet-sante.fr. Bio à la Une est inscrit au programme avec plusieurs membres de l’équipe.

Les participants ont pour tâche de répondre à différentes questions sur leur alimentation, activité physique, poids, taille, antécédents de santé personnels et familiaux, avec une interface sécurisée assurant la confidentialité de leurs réponses. A terme, BioNutriNet permettra d'évaluer un éventuel effet protecteur vis-à-vis des cancers, maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, et autre maladies chroniques.

De précédentes études ont déjà montré que les bio-consommateurs sont plus avertis que les autres sur les dangers liés à l’alimentation. Ces personnes sont physiquement plus actives et ne possèdent pas forcément une bourse plus importante. D’autres études ont également dévoilé que les bio-consommateurs n’ont pas un apport calorique plus important, par ailleurs, ils ingèrent plus de vitamines, fibres, minéraux et oméga-3. Au final, ils sont moins souvent en surpoids.

Rendez-vous dans 5 ans...

 

Rédaction : Mathieu Doutreligne

Commentaires