Une start up redonne une seconde vie aux gobelets en plastique

Gobelet en plastique
Une start up redonne une seconde vie aux gobelets en plastique
Par Caroline Perrichon publié le
4731 lectures

Alors que les gobelets en plastique envahissent notre quotidien et deviennent un véritable problème écologique, Canibal, une start-up française, a mis au point une machine capable de les recycler.

La Semaine européenne du développement durable vient de s’achever. Une médiatisation telle, qui nous prouve que le développement durable est aujourd’hui devenu un enjeu de tous les jours.

Cet enjeu, Benoît Paget et Stéphane Marrapodi l’ont bien compris, c’est pourquoi ils ont mis au point une machine unique au monde, capable de collecter et trier tous les emballages de boissons. Aussi bien les bouteilles que les canettes. Ils sont surtout les premiers à avoir trouver le moyen de recycler la bête noire des entreprises de recyclage: les gobelets en plastiques.

Composés d’un mélange de polypropylène, le gobelet en plastique était jusque-là réputé impossible à recycler. 4,73 milliards de gobelets sont jetés par an en France et seulement 1% d’entre eux sont recyclés. Trop petit pour être triés par les centres de recyclage, ils finissent incinérés avec d’autres déchets.

Des gobelets qui retrouvent une seconde vie

Les gobelets en plastique, des déchets impossibles à recycler ? Pas pour Canibal, cette PME fondée par Benoît Paget et Stéphane Marrapodi a mis au point une technique permettant de transformer ces petits objets de notre quotidien en écomatériau nommé Caniplac. Cet écomatériau combiné à des matières minérales permet de créer des mobiliers de bureaux, ainsi que des revêtements de sol.

Afin de récolter ces gobelets en plastique, la société a imaginé une machine vert pomme aussi grande qu’un distributeur de boissons. Les passants sont invités à déposer leurs gobelets, bouteilles ou canettes dans une trappe.  La machine va ensuite les passer au laser et les absorbés.

Les créateurs de cette machine ont voulu joindre l’utile à l’agréable, en faisant de cet objet une véritable machine à sous. Si l’écran présent sur la machine affiche trois logos identiques, l’utilisateur peut remporter un coupon, un panier bio ou faire un don à une organisation.

 

Bientôt la fin des gobelets en plastique ?

L’Assemblée nationale a adopté récemment un amendement à son projet de loi sur la transition énergétique. Cet amendement prévoirait l’interdiction d’ici 2020 de la vaisselle jetable y compris les gobelets en plastique.

Peu à peu les eco-gobelets commencent à s’imposer, notamment par le biais des festivals de musique (Main Square Festival, Rock en Seine) qui deviennent de véritables ambassadeurs, en proposant des gobelets customisés et prisés par les festivaliers.

 

Commentaires