L'abattoir de Vigan est désormais fermé et le personnel mis à pied

Une vache vivante est en train de se faire poignarder dans l'abattoir de Vigan
L'abattoir de Vigan est désormais fermé et le personnel mis à pied
Par Mathieu Doutreligne publié le
62013 lectures

Mardi 23 février, le maire de Vigan a décidé de fermer l’abattoir intercommunal de la ville et de mettre à pied son personnel, suite à la vidéo enquête de l’association L214 mise en ligne la veille. La vidéo sur l’abattoir de Vigan, mise en ligne lundi par L214, a eu l’effet d’une bombe. Elle a été relayée par tous les grands médias et la réaction des Français a été unanime à l’encontre des auteurs des atrocités commises sur des animaux d’élevage. Action. Réaction. Dans un communiqué paru hier sur le site de la ville, Eric Doulcier, maire de Vigan, explique son indignation et officialise la fermeture de l’établissement à titre conservatoire ainsi que la poursuite des auteurs. Le maire met également l’accent sur la nécessité de faire évoluer la législation actuelle, trop souple en termes de lutte contre la cruauté animale.

Communiqué d’Eric DOULCIER, maire du Vigan
Mardi 23 février 2016

Des fautes professionnelles graves viennent d’être mises en évidence dans l’abattoir intercommunal du Vigan. Les images sont terribles et ces actes barbares inadmissibles. Avec le président de la Communauté de Communes du Pays Viganais, responsable de la gestion de l’abattoir, nous avons décidé de le fermer immédiatement  et de mettre à pied le personnel. Le discrédit est énorme pour la ville du Vigan. Cependant, les mêmes dérives constatées dans les abattoirs de petite ou grande taille, nous obligent à une prise de conscience nationale sur le fonctionnement et le rôle des abattoirs. La législation doit évoluer. Le rôle de l’Etat, des éleveurs, des consommateurs et des citoyens devra être renforcé dans la gestion de nos abattoirs. Alors que nous nous pensions à l’abri de ce genre de pratique d’un autre siècle, les images ont le mérite de nous ouvrir les yeux. C’est pourquoi, la ville du Vigan porte plainte pour maltraitance sur animaux.

De son côté, L214 et la SPA avaient déjà déposé plainte lundi pour mauvais traitements, principalement sur des bovins, porcins et moutons et violation de la réglementation relative à l’abattage. Le procureur d’Alès a ouvert une enquête préliminaire confiée à la brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et à la brigade de recherches du Vigan.

Bien que la réaction a été rapide de la part de la municipalité, personne ne connaît l'avenir de l'abattoir de Vigan sur le long terme. Rappelons que l'abattoir d'Alès avait rouvert après deux mois de fermeture administrative, alors que l'enquête est toujours en cours devant le parquet.

Source : levigan.fr - midilibre.fr

Commentaires