Anti-gaspi: Planter une tasse à café biodégradable pour faire pousser un arbre

Planter une tasse à café biodégradable pour faire pousser un arbre
Anti-gaspi Planter une tasse à café biodégradable pour faire pousser un arbre
Par Elodie Sillaro publié le
3805 lectures

Fabriquer un gobelet à café qui pourrait - une fois planté - faire pousser un arbre, c’est l’idée de génie d’une société californienne. Un projet écolo qui permettrait de diminuer l’impact écologie des déchets lié à notre consommation de café.

A la machine à café du bureau ou à emporter sur la pause déjeuner, on boit son café dans son gobelet qui finit à la poubelle. Ce sont des tonnes de tasses en plastique qui contribuent à la surcharge de déchets. Rien qu’aux États-Unis, plus de 400 millions de gobelets à café sont jetés chaque jour, soit 146 milliards à l’année. Quant aux tasses recyclables, elles ne peuvent pas être transformées indéfiniment. et ne sont finalement réutilisées que deux ou trois fois avant de terminer, elles aussi, à la décharge.

Pour les accros du café qui auraient l’âme écolo, une campagne de financement participatif a été lancée sur la plateforme Kickstarter pour soutenir le projet Reduce. Reuse. Grow. (Réduire. Réutiliser. Grandir.). A l'origine de l'idée, c'est Alex Henige qui veut produire une tasse à café qui réduirait son impact environnemental. Son idée est de lancer la production du premier gobelet biodégradable qui, une fois mis en terre, pousse et se transforme en arbre.

Planter un gobelet pour obtenir un arbre

Le gobelet contient des graines intégrées dans le matériau certifié compost (matière fertilisante) qui, une fois trempée dans l’eau, peut être mis sous terre. En moins de 180 jours, la tasse est biodégradée et crée une couche de sol riche en éléments nutritifs dans laquelle ses graines pourront pousser.

Mais, pas question de planter n’importe quoi, n’importe où. Les graines implantées dans le gobelet sont sélectionnées en fonction de la région où ces derniers seront vendus. Par exemple, une tasse en provenance de Californie contiendra des graines de Clarkia unguiculata ou amoena, de jolis arbres aux fleurs roses originaires de la côte Ouest. Cette initiative pourront permettre de reboiser certaines zones locales. Des composteurs seront mis à la disposition des boutiques participant à la commercialisation de ces tasses, encourageant ainsi les collectivités à réutiliser ce compost naturel.

A priori, pas de frein financier pour les cafés et les entreprises qui voudraient s’emparer du projet puisque ces tasses coûteront le même prix que les tasses classiques et biodégradables. En plus de la contribution écologique, les tasses « plantables » peuvent apporter une valeur ajoutée à leurs modèles économiques.

Commentaires