Bio et solidaire, une boulangerie distribue ses baguettes aux plus modestes

Façade de la boulangerie bio avec un pain bio
Bio et solidaire, une boulangerie distribue ses baguettes aux plus modestes
Par Valentine Poignon publié le
2710 lectures

Une boulangerie bio à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, propose à ses clients d’acheter deux baguettes et de faire don de l’une d’entre elles aux personnes plus démunies.

La Conquête du Pain, une boulangerie bio située en banlieue parisienne, a instauré depuis quelques semaines un nouveau principe pour encourager ses clients à donner aux personnes dans le besoin. Le calcul est simple, le client achète deux baguettes et ne repart qu’avec une seule. La baguette laissée au boulanger est conservée puis distribuée le soir même aux personnes du quartier qui n’ont pas les moyens de s’en procurer.

La multiplication des pains

Depuis le lancement de la boutique bio en 2010, les cinq fondateurs effectuaient déjà la distribution de pains invendus dans la journée. Cette opération, toujours d’actualité, permet de vider les stocks et de nourrir ceux qui n’ont pas la possibilité d’acheter de la nourriture de qualité. La boulangerie propose ainsi deux baguettes à partager : la Baobab et la Préhistorique. Un panier est mis à disposition des clients afin de déposer une ou plusieurs baguettes. A 20h, les boulangers rassemblent les baguettes invendus et celles achetés pour leur distribution quotidienne.

Ce concept est né en Italie avec le café suspendu: les clients achètent deux cafés, un pour eux et un pour une personne ne pouvant se permettre cette dépense. Les pains sont aussi distribués à 21 AMAPs francilliennes ou lors de concerts et soirées militantes.

Des amateurs amoureux du pain bio et naturel

Sur les cinq personnes qui travaillent dans la boulangerie, un seul est boulanger. Un arc-en-ciel de formations est présent dans la petite enseigne mais tous sont réunis par la passion et l’amour du bio. “La farine utilisée dans nos pains est issue de l’agriculture biologique : sans OGM, sans pesticides et sans engrais chimiques. Nous utilisons aussi du gros sel de mer non raffiné” expliquent-ils à positivr. Un pain qui attire chaque jour entre 200 et 300 clients.

Une boulangerie autogérée et solidaire

L’enseigne avait déjà fait parler d’elle dans la presse par son fonctionnement original. Ici, pas de supérieur, les cinq employés reçoivent le même salaire, effectuent un roulement des taches et diminuent les prix pour les clients plus modestes. L’enseigne, nommé en référence au livre communiste libertaire de Pierre Kropotkine, fonctionne sur la “mise en commun”, sur le partage.

Dans chaque recoin, la boulangerie s’imprègne de convictions communes que sont celles de la solidarité et du partage. Chaque client peut aussi bénéficier d’un tarif social sans justification pour obtenir une réduction de 25% sur sa baguette. Un sandwich jambon blanc - emmental Marx dans un menu bolchevique, un café, un tract et le tout passe en caisse !

Commentaires