Seulement 30% de poisson dans les poissons panés pour enfant

des poissons panés dans une assiette
Seulement 30% de poisson dans les poissons panés pour enfant
Par Valentine Poignon publié le
14497 lectures

L’association nationale de défense des consommateurs et des usagers CLCV a mené une enquête sur la composition de 237 produits à base de poisson. Plusieurs bâtonnets panés ne contiennent que 30% de poisson.

“Deux ans après notre précédente enquête sur les produits à base de poisson, nous nous sommes penchés de nouveau sur leurs étiquettes afin d’en évaluer la qualité ainsi que l’information fournie aux consommateurs” informe l’association sur son site internet. 237 produits de marques nationales et distributeurs ont été inspecté. L’enquête a été menée sur 7 catégories de produits: des panés, des hachés, des rillettes, des surimis, des soupes, des parmentiers, des brandades et des plats cuisinés.

Encore des efforts à faire

Il y a deux ans, la CLCV avait déjà effectué des études sur les préparations à base de produits de la mer. Si des efforts ont été observés entre les deux études, le résultat de ces derniers jours reste insatisfaisant. Certaines soupes à base de poisson en contiennent seulement 15%. La plupart des produits sont loin des 50% de poisson réclamés par les associations européennes.

Les panés destinés aux enfants sont de moins bonne qualité que les autres produits. Le plus choquant est qu’ils contiennent seulement 30 % de filet de poisson. Un chiffre ridiculement bas lorsque l’on sait que les enfants sont friands de ces produits. Dans plusieurs d’entre eux, l’association a relevé l’ajout de purée de pommes de terre ou de fromage.

Une composition mystérieuse et peu ragoûtante

Dans les produits transformés, les filets de poisson, partie la plus noble, ne représentent que 24%. De nombreux produits présentent dans leur composition de la chair de poisson. Cependant, la CLCV indique que les pouvoirs publics ont toujours refusé de donner la définition de ce terme. Il est probable que ce soit un mélange d’arêtes et de peau, dépourvus des meilleurs morceaux comme le filet ou la darne. Exceptés les surimis, bon nombre de produits n’indique pas s’il s’agit de filet ou de chair.

Les marques distributeurs, de bons élèves

Parmi les panés destinés aux enfants, l’enquête relèvent que les produits contenant un bon pourcentage de poisson sont loin d’être ceux des grandes marques. Les croustillants de poisson Les Doodingues du distributeur Casino contiennent 70% de filet de colin d’Alaska, ce qui jugé satisfaisant. Les poissons panés Casino sont composés à 70% de filets et sont les rares à ne pas contenir d’additifs. Contrairement aux marques distributeurs, les grands fabricants sont mis à mal. Les Croque Baby au fromage de Cité Marine ont une faible teneur en poisson (seulement 29%). Ils possèdent également une grande quantité de sel et de matière grasse sans parler des additifs, massivement présents.

Pour les plats préparés, là encore, l’association démontre que les grandes marques ne sont pas les meilleurs élèves. La célèbre marque Labeyrie, réputée pour ses bons produits, propose un effeuillé de lieu et de brocolis à la crème de saumon fumé qui ne contient que 17,3% de lieu et de saumon, en plus d’être bien trop riche en sel et en matière grasse.

La pêche durable, une bonne garantie 

Le Référentiel environnemental MSC permet de montrer qu’une pêcherie durable et bien gérée est possible. Créé avec l'industrie de la pêche et des spécialistes de l'environnement, ce label est attribué seulement aux produits de la mer issus de pêcheries certifiées. Il permet ainsi de garantir aux consommateurs que le produit acheté est responsable. De plus, les produits portant le label contiennent souvent plus de 60% de poisson comme les panés de colin Picard ou les bâtonnets bio de saumon Food 4 Good qui sont composés respectivement 65% et 70% de poisson. 

Commentaires