88% des consommateurs font confiance au label AB

le label agriculture biologique
Le label AB, un gage de confiance pour les consommateurs
Par Donna So publié le
4837 lectures

D’après une étude de l’association UFC-Que choisir, les consommateurs se fient davantage au label européen “Agriculture biologique” plutôt qu’aux autres labels classiques et distinctions que l’on retrouve en grande surface. Un label rassurant pour ces derniers.

Présents sur de très nombreux produits des rayons du supermarché, les labels, certifications et distinctions garantissent aux consommateurs soit le respect d’un cahier des charges propres à chacun soit la qualité d’un produit. Le site UFC-Que choisir a recueilli les données de 3 600 personnes afin de connaître les labels qui leurs sont les plus familiers et ceux en qui ils ont le plus confiance. Connu à 99% et compris à 85%, le label “Agriculture Biologique” se place en première position, suivi du “label Rouge”.

En effet, le label européen AB interdit strictement la présence des pesticides et d’engrais chimiques de synthèse dans leurs produits. 

Le bio, un marché qui ne cesse de croître

Qui dit confiance, dit engagement. Avec un indice de confiance de 88% pour ce petit sigle vert (contre 83% pour “label Rouge”), les consommateurs se tournent davantage vers les produits issus de l’agriculture biologique et en semblent être satisfaits. En constante progression depuis plusieurs années, les consommateurs se tournent de plus en plus vers le marché du bio en raison de la qualité des produits ainsi que leurs bienfaits sur la santé (absence de pesticide et d’OGM, préservation des nutriments). En effet, le label incite plus de 90% des sondés à changer leur mode de consommation et à se tourner vers des produits plus respectueux de l’homme, de l’animal et de l’environnement. 

Même si les deux labels apportent une attention toute particulière au respect de l’animal et à la qualité du produit, ils se distinguent avant tout sur certains critères: la certification AB est attribuée par l’Agence Bio qui garantit des produits végétaux cultivés sans pesticide, ni OGM, des produits transformées composés au minimum de 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique et de la viande issue d’un bétail nourrit sans produit de synthèse ou d’OGM. Le “Label Rouge”, lui, se réfère a un cahier des charges qui n’est pas biologique mais garantit une qualité supérieure à celle des produits courants, résultant notamment de leurs conditions particulières de production ou de fabrication. 

Des labels pour l'homme et la planète

D’autres labels tels que “Fair Trade Max Havelaar” et “MSC” (Marine Stewardship Council) se placent derrière le label “AB”, avec un pourcentage respectif de 46% et 38% dans l’indice de confiance de la part des consommateurs. Basé sur le commerce équitable, la certification “Fair Trade Max Havelaar” met l’accent sur un revenu juste aux travailleurs agricoles originaires d'Amérique latine, d’Afrique ou d’Asie. Quant à “MSC”, cet éco-label international valorise la pêche durable en maintenant la gestion des stocks de poissons et veillant à l’application des lois et garantissant la traçabilité de la mer à l’assiette.

Sources : UFC- Que choisir

Commentaires