Les images tragiques d’un ours polaire, symbole du réchauffement climatique

Par Cécilia Ouibrahim publié le
2441 lectures

Postée il y a 6 jours sur Instagram, une vidéo d'un ours polaire amaigri et affamé a fait le tour du monde. Les images terribles se déroulent au Canada et témoignent des terribles conséquences du réchauffement climatique sur les animaux et les écosystèmes.

Paul Nicklen, photographe animalier canadien, partage les images d’un ours polaire mourant, une situation qui pousse à l’indignation. L’évènement se déroule sur l’île de Baffin d'où Paul Nicklen est originaire, au Nord-Est du Canada. Il est alors accompagné de son équipe de Sea Legacy, une ONG qui utilise la puissance émotionnelle des photos pour sensibiliser le public aux causes environnementales.

“C'est une scène qui me hante encore, mais je sais que nous devons partager à la fois le beau et le déchirant si nous voulons briser les murs de l'apathie. C'est à ça que ressemble la famine. Les muscles atrophiés. Pas d'énergie. C'est une mort lente et douloureuse” déclare Paul Nicklen dans un message accompagnant la vidéo regardée plus d’1,4 millions de fois. 

L’ours blanc presque squelettique erre à la recherche de nourriture, l’air effaré et le regard plein de désespoir. L’écume à la bouche, l’animal souffrant, entouré de déchets, est en train de mourir.

"Ce grand ours n’était pas vieux mais il mourut certainement quelques heures ou quelques jours après” déplore-t-il.

Selon Paul Nicklen, le réchauffement climatique et la fonte des glaces ont fait disparaître les proies des ours polaires. Ému aux larmes, le photographe, n'a pas le droit de le nourrir, cela étant illégal au Canada. Entouré de son équipe, il regarde l’animal vivre ses derniers instants. 

“Si la Terre continue de se réchauffer, nous perdrons des ours et des écosystèmes polaires entiers. Mais il y a des solutions. Nous devons réduire notre empreinte carbone, manger la bonne nourriture, cesser d'abattre nos forêts et commencer à mettre la Terre au premier plan.”

Au-delà du choc, ces images bouleversantes provoquent une véritable prise de conscience et font de cet ours famélique le triste symbole du réchauffement climatique.

Commentaires