Billy Barr a passé 40 ans seul dans les bois. Désormais les scientifiques l’adorent, découvrez pourquoi.

billy bar sauveur des neiges
billy bar sauveur des neiges
Par Mathieu Doutreligne publié le
5481 lectures

Il y a plusieurs décennies, Billy Barr a déménagé seul dans les montagnes Rocheuses des États-Unis. Après de longs moments de solitude en hiver, il entreprend l’écriture d’un journal de bord qui deviendra une aide précieuse aux scientifiques actuels.

Billy Barr n’est pas un homme comme les autres. Son histoire est pour le peu inhabituelle. Ce citoyen étasunien a passé plus de 40 ans dans la ville abandonnée de Gothic située dans le nord des montagnes Rocheuses américaines. Pendant plusieurs décennies d’ermitage, Billy a passé le temps d’une façon bien particulière qui lui permet aujourd’hui de jouir d’une reconnaissance scientifique certaine.

Quitter le stress de la ville pour la montagne

Dans sa jeunesse, Billy a étudié la science environnementale. C’est durant cette période que, lassé par une vie stressante, il décide d’arrêter ses études et d’abandonner la ville pour toujours. Il s’installe alors au coeur des montagnes Rocheuses dans le Colorado où la nature règne en maître. Un cadre idyllique qui lui apporte la paix intérieure dont il a toujours rêvé.

Cet aventurier qui n’a pas froid aux yeux passe son premier hiver dans une simple tente, mais le froid intense devient rapidement insupportable. Voilà pourquoi il s’installe dans une cabane d’exploitation minière abandonnée. Un endroit simple à l’isolation médiocre qu’il partage avec une moufette et une martre, deux petits animaux déjà habitués des lieux. Ce n’est que plusieurs années après son arrivée que Billy construira lui-même sa propre cabane dans laquelle il vit toujours.

Première cabane de Billy Bar. Une habitation sommaire aux lattes en bois légèrement espacées qui laissent entrer le vent hivernale.

Le problème majeur qu’il rencontre rapidement est dû à son isolement. Perdu au milieu de nulle part, il s’ennuie. La contemplation de la nature lui apporte beaucoup de joie en été, mais les courtes journées d’hiver l’incommode.

Une occupation plus qu’utile pour la communauté scientifique

Pour combattre la solitude, il décide de noter rigoureusement tout ce qu’il voit, de mesurer tout ce qu’il y a de mesurable comme l’épaisseur du manteau neigeux ou l’évolution des températures. Depuis 1974, il récolte de nombreuses données météorologiques.

Son travail est à la fois quotidien et minutieux. Flux migratoire des animaux, début du printemps, densité de la neige... presque tout y est. Ses heures passées à l’université lui auront appris une méthodologie certaine, permettant à son travail d’être exploitable scientifiquement.

Exemple de notes prises par Billy Bar

Ce travail amateur et passionné n’aurait sans doute jamais été connu si Billy n’habitait pas à deux pas d’un laboratoire scientifique : le Rocky Montain Biological Laboratory (RMBL). Cet établissement est un site de recherche en phénologie. Il étudie l’apparition d’événements périodiques dans le monde vivant, en particulier l’impact du changement climatique sur la vie animale et végétal en haute montagne.

Justement, les données de Billy sont précieuses car effectuées sur une période suffisamment longue pour démontrer des tendances. Par exemple, la neige disparaît un peu plus rapidement qu’avant, les fleurs quant à elles n’attendent plus le printemps et fleurissent un peu plus tôt. Durant toutes ces années, il a pris ses notes sans vraiment entendre parler du réchauffement climatique. Interviewé par National Geographic, il avoue :

“Je ne suis pas très optimiste, car je ne sais pas comment inverser cette tendance.”

Aujourd’hui âgé de 66 ans, celui qu'on appelle parfois le sauveur des neiges se réveille tous les matins dans son petit chalet et démarre ses journées par une mesure de la neige. Il est parfois crédité dans des rapports scientifiques qui utilisent ses données en ayant même reçu l’année dernière une distinction. Il y a six mois, le RMBL a même nommé l’un de ses bâtiments le “Billy Barr Community Center”.

Voilà le reportage de National Geographic sur la vie de Billy Bar :

Vous pouvez ajouter des sous-titres en français sur la vidéo. Cliquez sur l'icône "sous-titres" en bas à droite, puis sur paramètres > sous-titres > anglais > paramètres (une nouvelle fois) > sous-titres > traduire automatiquement > français

Commentaires