Fashion Week : Chanel abat des arbres pour son défilé parisien

Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2219 lectures

"Fashion faux pas" pour Chanel. Après avoir abattu des arbres pour son défilé à Paris, la maison de haute couture a provoqué l’indignation des écologistes. La marque a dû s’expliquer dans un communiqué. 

C’est la fin d’une semaine trépidante pour les fans de mode, avec la clôture de la Fashion Week parisienne. L’un des shows les plus attendus chaque saison est celui de Chanel, offrant des décors magistraux. Mais problème : la maison de haute couture omet parfois les enjeux environnementaux. Alors que la griffe s’était déjà attiré les foudres des écologistes après avoir utilisé un vrai "morceau" de banquise ou mis en scène un lion, mardi dernier, Chanel a décidé de faire défiler les mannequins dans un décor grandeur nature au Grand Palais. Une forêt avec de vrais arbres, des bûches et des feuilles mortes a été reconstituée, provoquant l’indignation des écologistes. 

Des arbres centenaires abattus ? 

"Une hérésie qui illustre le manque de prise en compte de l’environnement dans l’industrie du luxe". C’est ainsi que la fédération d’associations écologistes France Nature Environnement (FNE) qualifie le dernier défilé de la maison Chanel. Selon FNE, des arbres centenaires ont été abattus pour quelques heures de show.

Promotion de la diversité des forêts françaises, invitation au retour à la nature, volonté de se donner une image de marque éco-responsable… Quelles que soient les motivations de Chanel, c’est raté , indique l’association. 

Chanel s’est engagé à replanter des arbres 

Face à cette polémique, la maison de luxe a dû s’expliquer dans un communiqué.

Chanel souhaite préciser qu’il ne s’agit en aucun cas de chênes centenaires mais de chênes et de peupliers en provenance d’une forêt française du Perche, acquis dans le cadre d’un plan de coupe autorisé.

La marque ajoute : "Lors de l’acquisition des arbres, Chanel s’est engagé à replanter une parcelle de 100 nouveaux chênes au sein de la forêt". Pas suffisant pour les écologistes. Pour FNE, une marque aussi prestigieuse et importante doit montrer l’exemple aux autres. "Ce défilé […] s’avère en réalité en décalage complet avec les réels enjeux de protection de la nature et de l’environnement". Une mode plus éthique est possible, mais cela nécessite une prise de conscience plus large des principaux acteurs du secteur. 


 

Commentaires