La bave de vache, le nouvel antirides ?

la bave de vache
La bave de vache, le nouvel antirides ?
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2132 lectures

Des chercheurs américains de l’Université de Boston viennent de révéler que la salive de vache pourrait aider à lutter contre le vieillissement cutané. En effet, la bave des bovins pourrait bien devenir le nouvel anti-âge à la mode des années à venir. Explications.

C’est peut-être la naissance d’une nouvelle filière. On connaissait déjà les vertus de la bave d’escargot en cosmétique, mais les vaches ne sont en pas reste ! Dans une récente étude, à paraître dans le prochain numéro de la revue scientifique Epidermis Science, des chercheurs américains indiquent que la bave de vache ralentirait le vieillissement cutané.
Après avoir analysé la salive de 1295 animaux, les chercheurs ont constaté que ces sécrétions avaient de véritables propriétés régénératrices.

Une salive riche en vitamine E mais pas que !

D’après les auteurs de l’étude, la bave de vache est riche en vitamine C et E. La première est surtout connue pour ses propriétés antibactériennes. Elle ralentit aussi le vieillissement de la peau. Quant à la vitamine E, il s’agit d’un antioxydant naturel. Mais surtout, la bave de ces animaux contient du collagène. L’élément indispensable des crèmes anti-âge.
Si d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette thèse - des tests cutanés sont actuellement réalisés sur l’homme - la bave des ruminants pourrait bien devenir notre allié beauté.

Les éleveurs de bovins auraient donc sous la main le produit miracle pour réaliser une petite cure de jouvence. Le bonheur est dans le pré et la jeunesse aussi !

Commentaires