1 email avec pièce jointe, c'est 1 ampoule allumée pendant 24h

Illustration d'une main tenant un smarphone
1 email avec pièce jointe, c'est 1 ampoule allumée pendant 24h
Par Mathieu Doutreligne publié le
1733 lectures

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a lancé la création d’un guide “écolo geek” pour alerter sur la consommation énergétique liée à internet. Ce guide donnera également des conseils pratiques pour réduire son empreinte environnementale.

C’est une réalité qu’on ignore souvent. Naviguer sur le web, envoyer des emails, visionner des vidéos. Internet a un très lourd effet sur l’environnement. Avec environ 1500 TWH par an, sa consommation électrique équivaut à 100 réacteurs nucléaires. Le guide voulu par Nicolas Hulot sera édité avant l’été et distribué dans les écoles et les entreprises. Il aura pour but d’informer les Français sur la consommation énergétique indirecte lorsqu’on passe du temps sur internet et donnera des conseils pour diminuer son impact sur la planète.

Un ennemi invisible

Les chiffres sont impressionnants. Toute l’industrie numérique consomme entre 10 et 15% de l’électricité mondiale. Alors qu’il n’y a qu’un clic à faire pour envoyer un message électronique, le voyage est long pour arriver à destination, en particulier à cause des data centers qui fonctionnent sans arrêt qui consomment énermément d'énergie.

À l’échelle individuelle, envoyer un email avec une pièce jointe équivaut à allumer une ampoule pendant 24 heures. Regarder une heure de vidéo en streaming sur son téléphone portable consomme autant qu'un frigidaire pendant un an. Envoyé un email à dix personnes en même temps multiplie par quatre la pollution numérique.

“Lorsqu’on utilise un ordinateur, on a plutôt le sentiment que c’est bénéfique pour la planète.” Nicolas Hulot

La pollution numérique est invisible pour le grand public, le problème vient de là. Nicolas Hulot explique sur Europe 1 : “Lorsqu’on utilise un ordinateur, on a plutôt le sentiment que c’est plutôt bénéfique pour la planète. On va édicter un écolo guide où il y aura tout un tas d’astuces pour permettre à tout un chacun de réduire massivement son empreinte climatique.”

Quelles solutions ?

La nouvelle réjouissante, c’est qu’il existe des habitudes simples pour limiter sa pollution numérique. Par exemple, les spécialistes conseillent d’éviter de mettre plusieurs personnes en copie d’un email, de ne pas conserver des emails inutiles ou encore de vider quotidiennement sa corbeille à emails. À ce titre, il faut connaître l'application gratuite Cleanfox qui plante des arbres après avoir nettoyé votre boîte mail en supprimant les newsletters indésirables. L'entreprise affirme avoir supprimé 700 millions d'emails depuis 2016, évitant ainsi l'émissions de 7000 tonnes de CO2.

Le guide "écolo geek" rassemblera toutes les bonnes pratiques à adopter pour diminuer les conséquences sur la planète lorsqu’on surfe via son ordinateur ou son smartphone. Être conscient de l’impact d’internet et en modérer son utilisation sont des nécessités écologiques.

Source : europe1.fr

Commentaires