Les tous premiers clichés de la naissance d’une planète enfin dévoilés (IMAGES)

Les tous premiers clichés de la naissance d’une planète enfin dévoilés (IMAGES)
Les tous premiers clichés de la naissance d’une planète enfin dévoilés (IMAGES)
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1425 lectures

Pour la première fois de l’Histoire, les astronomes sont parvenus à photographier une planète au moment de sa formation. Un cliché époustouflant partagé à travers la planète (Terre) !

Alors qu’une planète vient de voir le jour dans son berceau de poussières, les astronomes n’en ont pas manqué une miette. Une équipe internationale d’experts a dévoilé la pellicule du bébé-planète qui n’a cessé de faire parler de lui sur la toile. L’événement inédit a également eu droit à deux publications dans la revue Astronomy and Astrophysics. Un petit cliché pour l’Homme et une grande avancée pour l’astronomie ! 

Une naissance au succès interplanétaire

Ces dernières années, les progrès technologiques sur les télescopes ont permis de révolutionner l’étude des exoplanètes (les planètes situées en dehors du système solaire). Baptisée PDS 70, l’astre a été photographié grâce à un instrument français placé sur le Very Large Telescope de l’Observatoire européen austral (ESO) au Chili. Coïncidence ou ironie du sort : le petit astre en formation ressemble fortement à un embryon. Et le moins que l’on puisse dire est que la jeune étoile PDS 70 est un beau bébé : son poids dépasse de loin celui de Jupiter (la plus grosse planète du système solaire).


© ESO/A. Müller - Naissance du bébé planète PDS 70 

Les scientifiques à la découverte de l'exoplanète

A travers le cliché, on peut apercevoir ce qu’on appelle "un disque de transition", une zone "nettoyée" dans laquelle la planète se déplace. Si ce type de disques avait déjà été aperçu par le passé, la planète qui en était à l’origine demeurait cependant inconnue.
“Ces disques qui encerclent les jeunes étoiles constituent de véritables cocons planétaires. À ce jour, seule une poignée d'observations ont conduit à la détection de protoplanètes en leur sein”, précise Miriam Keppler de l'Institut Max Planck dédié à l'Astronomie à Heidelberg en Allemagne, qui dirige l'équipe à l'origine de cette nouvelle découverte. 
En évaluant la brillance de la planète, les scientifiques ont pu déterminer les propriétés de son atmosphère. Résultat : elle serait couverte d’un épais manteau nuageux, qui stoppe les rayonnements émis de l’intérieur. 
 

Commentaires