HopHopFood, l’appli anti-gaspi entre particuliers

HopHopFood, l’appli anti-gaspi entre particuliers
HopHopFood, l’appli anti-gaspi entre particuliers
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1583 lectures

Halte au gaspillage alimentaire ! Cet été, réduisez le gaspillage alimentaire grâce à la nouvelle appli HopHopFood. Si les plateformes qui tentent de lutter contre ce fléau se succèdent, HopHopFood propose un concept totalement inédit.

“Les aliments n’aiment pas voyager loin et il y a toujours un utilisateur à proximité”. Donner sa nourriture à son voisin plutôt que de la jeter : le nouveau credo de l’été !
Lancée le jeudi 12 juillet, l’application HopHopFood est une plateforme innovante d’entraide entre voisins ! Le but ? Lutter contre le gaspillage alimentaire qui sévit en France où près de 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

“Si chacun pouvait donner un tout petit peu, ce serait déjà énorme !”

Les consommateurs ne savent pas toujours quoi faire de leurs restes de nourriture. Mais avant de penser à les mettre à la poubelle, servez-vous de votre smartphone ! Selon l'Ademe, les foyers français gaspillent, en moyenne, près de 29 kilos d’aliments par an dont 7 kilos encore dans leurs emballages. Si de nombreuses applis telle que Too Good To Go, tentent de lutter contre le gaspillage, aucune d’entre elles n’offre de service entre particuliers. Jean-Claude Mizzi, cofondateur de l’association HopHopFood, espère bien que l’application éponyme pourra proposer de véritables solutions anti-gaspi. Gratuite et disponible partout en France, la plateforme concerne tous les particuliers “car tout le monde gâche, les plus pauvres comme les plus riches”, explique Jean-Claude Mizzi.
Selon le co-fondateur, l’application a aussi pour objectif de mettre fin à la précarité alimentaire, qui touche les personnes isolées, les mères célibataires ou encore les étudiants. “En tant que consommateur, c’est la façon la plus simple de ne pas gaspiller et d’être généreux”, souligne-t-il. Il ajoute que “s’il y a 1 % des Français qui partagent 1 % de ce qu’ils gâchent, on fait 10 fois plus que la collecte alimentaire annuelle. Si chacun pouvait donner un tout petit peu, ce serait déjà énorme !”

Comment ça marche ? 

Le principe est simple : après avoir téléchargé l’application disponible sur (Android ou iOS), il suffit de s’y inscrire gratuitement et de créer son profil. L’utilisateur pourra ensuite renseigner les produits dont il veut se débarrasser. Fruits et légumes, yaourts, féculents… Il faudra sélectionner la catégorie de produits et ajouter une description en précisant la date de péremption. L’application précise que la viande et le poisson ne sont pas autorisés car considérés comme “fragiles”.
Autre alternative anti-gaspi : obtenir des aliments. Grâce à la fonctionnalité “Je recherche”, le consommateur n’aura qu’à sélectionner le produit parmi une sélection d’aliments près de chez lui. Une fois son “panier” choisi, il ne manque plus qu’à définir un rendez-vous.

L’anti-gaspi pour faciliter les échanges

Si la plateforme permet de lutter contre le gaspillage en mettant en relation des particuliers à travers le partage alimentaire, elle dispose également d’un véritable aspect social. 
Les usagers peuvent donner ou rechercher les paniers à proximité grâce à des discussions privées, leur permettant ainsi de choisir le lieu et l’heure de l’échange. L’objectif : effectuer un “don relationnel” mais pas seulement ! L’appli vise également à développer un concept particulier : “faciliter le contact, afin que la rencontre se fasse physiquement et ainsi favoriser le lien social direct”. En d’autres termes, les utilisateurs pourront faire des rencontres et des échanges avec leurs voisins de quartier, le tout dans la volonté de réduire le gaspillage alimentaire. Quant à la fiabilité de la plateforme, pas de panique, HopHopFood a élaboré un système de notation pour garantir la sécurité et la crédibilité des utilisateurs. A la place des étoiles qui servent régulièrement de notes, l’appli a opté pour des citrons ! 
Les fondateurs de HopHopFood ont également soumis leur volonté de développer "un réseau d’armoires solidaires et de lieux neutres (café, lieux associatifs) pour faciliter les dons entre particuliers". Ces lieux devraient être disponibles à Sceaux et dans le 11e arrondissement de Paris, dans certains magasins Bio c’ Bon.

 

Anti-gaspi : une épicerie canadienne propose les invendus à prix libre

Au Canada, une épicerie lutte contre le gaspillage alimentaire, qui fait perdre 31 milliards de dollars chaque année au Canada. Créée par Jagger Gordon, chef cuisinier canadien, l’épicerie Feeditforward, située à Toronto, procède à la collecte des invendus des supermarchés avant de les proposer à ses clients. La particularité ? Aucun prix n’est affiché en rayon. Le coût des aliments frais invendus ou proches de la date de péremption est entre les mains du client, qui, lui seul, peut déterminer leur valeur en fonction de ses propres moyens. Le consommateur ne peut approvisionner son panier qu’avec des courses pour un seul jour afin de faire profiter le maximum de foyers. Vous l’aurez compris : cette initiative positive réduit le gaspillage et ambitionne d’aider les plus démunis. 

 

Commentaires