Ne dormez plus avec votre ventilateur allumé !

femme qui dort avec son ventilateur allumé
Ne dormez plus avec votre ventilateur allumé !
Par Cécilia Ouibrahim publié le
22709 lectures

La période estivale s’accompagne de fortes chaleurs. Mais à mesure que les températures grimpent, il devient indispensable de se rafraîchir. Attention toutefois à ne pas dormir face à un ventilateur. Cette habitude peut être nocive pour la santé.

Alors que le climatiseur contribue au réchauffement climatique et peut causer des infections respiratoires plus ou moins graves, le ventilateur ne serait pas la meilleure alternative. En plus de consommer beaucoup d’énergie, son utilisation ne serait pas sans risque pour la santé. Rhumes, allergies, asthme, sinusites, maladies respiratoires, douleurs musculaires… cet appareil peut s’avérer très néfaste. 

“Des poussières” qui s’infiltrent dans les sinus 

Interviewé par le Sleep Advisor Magazine, le docteur Mark Reddick met en garde contre cette mauvaise habitude. "Lorsqu'un ventilateur fait circuler l'air dans la pièce, des poussières et des pollens pénètrent dans vos sinus. Si vous êtes sujet aux allergies, à l’asthme et au rhume des foins, cela pourrait provoquer beaucoup de problèmes", alerte-t-il.

Peau asséchée, irritations des yeux et de la gorge

Alors que vous dormez, le ventilateur allumé peut assécher votre peau, vos yeux, votre gorge et vos voies nasales. L’effet s’intensifie lorsque l’appareil est orienté vers le lit. D’autant plus si vous avez les yeux légèrement ouverts durant votre sommeil. Vous êtes plus exposé(e) aux irritations et aux rougeurs. Idem pour les ronfleurs ou pour ceux qui roupillent la bouche ouverte : sinusites et maux de tête garantis ! 
En cause ? "La diffusion constante d'air sec pourrait affecter vos sinus. Si la sécheresse est vraiment extrême, votre corps pourrait alors produire plus de mucus pour essayer de les soulager. Vous allez ainsi vous retrouver avec le nez bouché et des maux de tête", prévient le docteur Reddick. 
Aussi, le ventilateur, en brassant l’air de façon régulière, provoque crampes et contractions des muscles.

Pour dormir au frais sans se soucier de sa santé ou de l’impact sur le climat, il existe cependant des solutions plus vertes et moins coûteuses. A bon entendeur...

Commentaires