3 raisons de ne plus dormir avec le ventilateur allumé

femme qui dort avec son ventilateur allumé
3 raisons de ne plus dormir avec le ventilateur allumé
Par Cécilia Ouibrahim publié le
44549 lectures

La période estivale s’accompagne de fortes chaleurs. A mesure que les températures grimpent, beaucoup se ruent sur les climatiseurs ou ventilateurs. Mais comme les premiers, les seconds peuvent aussi être nocifs pour la santé. Voici trois raisons de ne pas dormir face à un ventilateur.

Alors que le climatiseur contribue au réchauffement climatique et peut causer des infections respiratoires plus ou moins graves, le ventilateur ne serait pas la meilleure alternative. En plus de consommer beaucoup d’énergie, son utilisation ne serait pas sans risque pour la santé. Rhumes, allergies, asthme, sinusites, maladies respiratoires, douleurs musculaires… cet appareil peut s’avérer néfaste. 

Les sinus risquent de s’infecter 

Le journal américain Sleep Advisor Magazine, spécialiste du sommeil a mis en garde contre cette mauvaise habitude. "Lorsqu'un ventilateur fait circuler l'air dans la pièce, des poussières et des pollens pénètrent dans vos sinus", peut-on lire dans l’article. Les personnes plus sensibles aux allergies, à l’asthme et notamment au rhume des foins, sont ainsi plus exposées, leurs problèmes respiratoires risquant de s’aggraver.  Idem pour les ronfleurs ou pour ceux qui roupillent la bouche ouverte : sinusites et maux de tête garantis ! En effet, "la diffusion constante d'air sec pourrait affecter vos sinus. Si la sécheresse est vraiment extrême, votre corps pourrait alors produire plus de mucus pour essayer de les soulager. Vous allez ainsi vous retrouver avec le nez bouché et des maux de tête", prévient le magazine spécialisé. 

Les yeux et la gorge risquent de s’irriter

Si le ventilateur infecte les sinus, il pénètre également dans les voies nasales et respiratoires jusqu’à irriter les yeux et la gorge, alerte Mustapha Smail, médecin ORL à la Pitié-Salpêtrière. L’effet s’intensifie lorsque l’appareil est orienté vers le lit. D’autant plus si les yeux sont légèrement ouverts durant le sommeil, les dormeurs sont ainsi plus exposés aux irritations et aux rougeurs. Attention également à ne pas oublier ses lentilles de contact avant de dormir. 

La peau risque de s’assécher

Pendant une bonne nuit de sommeil, le ventilateur allumé, censé vous soulager de la chaleur éprouvante, risque, au contraire, d’assécher votre peau. L’air permanent brassé au contact de la peau, irrite l’épiderme et accélère le processus de déshydratation. Aussi, le ventilateur, en brassant l’air de façon régulière, provoque crampes et contractions des muscles voire torticolis. 

Si vous ne pouvez pas vous passer de ventilateur, optez pour un appareil qui dispose d’une minuterie afin de pouvoir la régler avant de plonger dans les bras de Morphée. Le mieux pour dormir au frais sans se soucier de sa santé ni de l’impact sur le climat, est d’opter pour des solutions plus vertes et moins coûteuses. Par exemple, laver le sol à l’eau fraîche ou encore installer des plantes, sont tout autant d’astuces qui aideront au maintien d’un intérieur frais.

 

Source(s):
Commentaires