Faut-il se remettre à boire du café à la rentrée ?

Faut-il se remettre à boire du café à la rentrée ?
Faut-il se remettre à boire du café à la rentrée ?
Par AFP/Relaxnews publié le
1603 lectures

Après les vacances, place au travail et aux habitudes immanquablement liées au bureau. Parmi elles, le café noir qui aide les Français à être opérationnels tout au long de la journée. Mais cette boisson chaude est-elle réellement une solution ?

Il existe de nombreuses idées reçues concernant le café. Démêlons le vrai du faux avec le livre "Café et Médecine" dont la troisième édition vient de paraître aux éditions Expressions Santé.

Le café influence le sommeil : VRAI

C’est le principal impact du café sur l’organisme : en augmentant la vigilance et les réflexes, il influence la durée et la qualité du sommeil. Cependant, chaque personne réagit différemment à la consommation de café, et si certaines carburent 24 heures avec un expresso, d’autres n’en ressentent pas le moindre effet.

Au-delà de 2 cafés par jour, on est dépendant à la caféine : FAUX

Le café n’entraîne aucune dépendance. Toutefois, un gros consommateur peut ressentir des symptômes similaires au sevrage s’il cesse brutalement de boire du café. A noter qu’un consommateur dit "modéré" boit en moyenne trois à quatre cafés par jour, pour un apport en caféine de l’ordre de 250 à 300 mg. Vous pouvez donc vous resservir.

Boire du café pendant la grossesse est mauvais pour le bébé : VRAI

Bien qu’il n’y ait aucune relation entre la consommation de café et le risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré, il est avéré que boire régulièrement du café durant la grossesse réduit le poids de l’enfant, ce qui peut constituer un risque. Il est donc conseillé de réduire sa consommation sous les 200 mg par jour durant cette période.

Le café augmente les risques de maladies cardiovasculaires et d’AVC : FAUX

Le café a de nombreuses vertus bienfaisantes pour lutter contre la maladie. En outre, il a été démontré que sa consommation régulière et modérée réduit les risques de développer un cancer du foie, de la prostate, de l’endomètre, du sein ou de la peau. Le café aide aussi à réduire les risques de diabète de type 2 (non insulino-dépendant) et de Parkinson.

Le café améliore la mémoire : VRAI et FAUX

Dans la journée, la prise de café permet d’augmenter la vigilance et la concentration sur des tâches complexes. En revanche, cet effet n’est pas permanent et s’estompe avec l’élimination de la caféine dans l’organisme. Cependant, il a été prouvé que la consommation de café retarde l’apparition de la maladie d’Alzheimer en préservant plus longtemps le potentiel cognitif, et préserve aussi ce dernier chez les personnes âgées. 

On ne trouve de caféine que dans le café : FAUX

Si la caféine est une composante importante du café, on la retrouve aussi dans les sodas, les boissons énergisantes, le thé (sous forme de théine), et même le chocolat ! Outre la caféine, le café comporte plus de 1.000 composants, dont des antioxydants, glucides, lipides, protéines ou encore fibres.

Commentaires