Le bullet journal, pour mieux gérer ma rentrée

bullet journal
Bullet journal : comment le fabriquer ?
Par Claire Villard publié le
553 lectures

En deux-trois ans, toutes les blogueuses soucieuses de leur organisation s’y sont mises. On parle bien évidemment du bullet journal, ou bujo, un cahier entre le journal intime, l’agenda, et bien plus encore, qui rend la vie plus facile. Est-il vraiment fait pour vous et comment s’y prendre ? Nos réponses.

Le bullet journal s’adresse à toutes celles et ceux qui ont besoin d’y voir plus clair dans leur emploi du temps personnel, qui peinent à tenir leurs résolutions, qui ont besoin d’une vision à long terme de leur planning ou qui fourmillent d’idées sans en concrétiser aucune. Autrement dit, beaucoup de monde ! Pour vous lancer dans l’aventure, un minimum de motivation est nécessaire, car ce journal est voué à devenir votre compagnon de route au quotidien et non une contrainte. Si vous aimez écrire, noter et faire des listes, alors vous avez toutes les chances de l’adopter !

Comment le fabriquer ?

Pour débuter, vous avez besoin d’un stylo et d’un carnet, type Leuchtturm ou Moleskine. Le format A5 est plutôt bien adapté, car il doit pouvoir être suffisamment grand et se glisser dans un sac à main facilement. La plupart des bujo-addicts utilisent des stylos de couleurs, des feutres, surligneurs, voire des stickers et autres accessoires de papeterie. Toutefois, pour commencer, seuls le papier et l’encre sont indispensables. A vous, plus tard, de le personnaliser au fil de vos envies. D’abord, numérotez les pages de votre cahier. N’inscrivez rien sur les deux premières pages. Vous les compléterez ultérieurement car elles vous serviront d’index.

La base : les calendriers et le système de notation

Le calendrier annuel

Le bujo comprend plusieurs calendriers permettant de s’organiser à différentes échéances. Commencez par le calendrier annuel, sur deux doubles pages : divisez chaque page en trois, chaque partie correspondant à un mois de l’année. Dans chacune, faites figurer les événements déjà prévus : vacances, mariage, rendez-vous médicaux importants, etc.
Votre carnet se remplira au fil de l’année, il est normal qu’il soit vierge ou presque, lorsque vous le créez.

Le calendrier mensuel

Passez ensuite aux calendriers mensuels. Consacrez une double page pour chaque mois : sur la page de gauche, notez chaque jour les uns en dessous des autres, et en face, les rendez-vous ou événements à ne pas oublier. Sur la page de droite, inscrivez tout ce que vous aimeriez faire durant ce mois. Ainsi de suite pour les douze mois de l’année. 

L’agenda à la semaine

Enfin, l’agenda à la semaine, sur le même principe, vous permet d’écrire ce que vous avez à accomplir, ce que vous avez réellement fait, mais aussi ce que vous avez choisi ou été contrainte de reporter. Consacrez une double page par semaine, en principe, en divisant la page de gauche en trois parties (lundi, mardi, mercredi) et celle de droite en quatre (avec des parties plus petites pour les samedis et dimanches).

 

Définissez un système de notation à l’aide de symboles qui vous parlent (croix, flèches, smileys, etc.) pour signifier à l’intérieur de vos calendriers ce qui a été fait, ce qui reste à faire, les choses importantes, à l’aide éventuellement de couleurs. L’idée est de créer vos propres codes, pour que puissiez voir en un seul coup d’œil où vous en êtes de votre semaine. Reportez-le pour mémoire à côté de l’index.

Les trackers : un bilan jour après jour

Vient ensuite une partie importante du bullet journal : les trackers. Sur une page de votre cahier, réalisez un tableau, en numérotant chaque ligne de 1 à 30 ou 31 selon le mois concerné. Il s’agira de refaire ce tableau de janvier à décembre). Chaque colonne correspond à une action, une habitude, que vous souhaitez surveiller chez vous. Par exemple : boire 1,5 litre d’eau par jour, faire ma routine matinale, sortir le chien, manger 5 fruits et légumes, etc. Ce tableau va vous permettre, chaque soir, d’indiquer si oui ou non vous avez effectué la tâche en question. Une manière très pratique de voir si vous pouvez tenir vos bonnes résolutions.

D’autres idées de pages ou de trackers

A la fin de chaque mois, une page bilan, avec les choses importantes qui se sont déroulées : j’ai enfin rencontré telle personne, je me suis mis au Pilates, etc.

  • Chaque jour, un point météo avec un petit dessin
  • Les rêves qui vous ont marqués
  • Les anniversaires à ne pas oublier (plutôt sur le calendrier mensuel)
  • Les deadlines pour vos places de cinéma ou vos tickets resto
  • Vos dépenses quotidiennes
  • Vos petits bonheurs : tous les jours, une chose qui vous a fait sourire
  • Vous arrêtez de fumer ou suivez un régime précis ? Notez chaque jour ou chaque semaine où vous en êtes

Un cahier personnel et personnalisable

C’est à vous d’inventer les pages dont vous avez besoin. Généralement, on retrouve une catégorie wishlist, dans laquelle on reporte tout ce sur quoi on craque au fil de l’année, une autre dédiée aux films et aux livres que l’on s’est promis de regarder ou lire. Si vous êtes très branché(e) culture, pourquoi ne pas y consacrer plus de pages et noter chaque spectacle que vous êtes allé(e) voir, avec un petit commentaire à côté ?

Reste le point crucial du bujo : celui-ci doit être un outil, mais aussi un collecteur de souvenirs. Passionnée de cuisine ? Inscrivez sur une page dédiée vos nouvelles trouvailles en termes de recettes ou bien le nom d’un plat succulent que vous avez mangé dernièrement au restaurant. Une fois la structure de votre cahier réalisé, reportez les numéros de pages dans l’index, il vous sera plus facile de vous y retrouver. L’avantage numéro un du bullet journal : est qu’il est entièrement personnalisable. Si vous avez l’âme artiste, il se transforme en carnet de voyage du quotidien, agrémenté de dessins, collages ou autre. Les pragmatiques opteront au contraire pour un bujo ultra sobre et efficace. En somme, c’est à vous d’imaginer celui qui vous ressemble.

Votre cahier vous est strictement personnel, il n’est pas destiné à votre compagnon ou à votre médecin : inutile de mentir, soyez honnête avec vous. Pas de sport depuis des semaines, mauvaise alimentation ? N’ayez pas honte de le noter, votre cahier est là pour vous aider, pas pour vous juger.

Commentaires