Enfants : la pratique d'un sport réduit le risque de développer certaines maladies chroniques

sport enfant
Le sport chez les enfants réduit le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires
Par AFP/Relaxnews publié le
646 lectures

Des recherches européennes ont montré que, même chez les enfants, l'exercice pouvait permettre de réduire les facteurs de risques de diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires plus tard dans la vie.

Cette étude, parue dans le Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports, est le fruit de la collaboration des universités d'Eastern Finland, de Cambridge, de Copenhague et de la Norwegian School of Sport Sciences. Elle se fonde sur des données de suivi de 258 enfants dans le cadre d'une étude (Physical Activity and Nutrition in Children - PANIC) menée en Finlande qui prenait en compte le style de vie, la santé et le bien-être des enfants. 
Pendant deux années de suivi, les chercheurs ont évalué le niveau d'exercice physique (vigoureux, modéré ou léger) et les comportements sédentaires avec l'aide d'un appareil Actiheart®, qui enregistre le rythme cardiaque et les mouvements corporels. 

Moins de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires

Les chercheurs ont aussi mesuré en début d'étude les facteurs de risques de diabète de type 2 et des maladies cardio-vasculaires comme la graisse corporelle, le tour de taille, les taux d'insuline et de glucose présents dans le sang, les taux de lipides présents dans le sang, la pression artérielle et l'activité physique. Leurs résultats ont montré que les enfants qui augmentaient leur niveau d'activité vigoureuse enregistraient une réduction de l'accumulation des facteurs de risques du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.
En revanche, ceux qui voyaient leur sédentarité augmenter développaient aussi l'accumulation de facteurs de risque. Leurs résultats restaient probants même lorsque les chercheurs prenaient en compte d'autres facteurs comme le genre, la maturité biologique et la masse maigre corporelle.

Trop de sédentarité chez les jeunes

"[Le manque d'exercice] devient de plus en plus répandu de façon alarmante chez les enfants et les jeunes presque partout dans le monde. Nos résultats étayent le rôle de l'activité physique pour prévenir des maladies chroniques fréquentes de l'enfance", a expliqué le premier auteur Juuso Väistö, ajoutant que les enfants et les jeunes devraient faire plus de sport au-delà de leurs simples activités quotidiennes.

"Nos résultats montrent qu'augmenter la quantité d'exercice soutenu et réduire les comportements sédentaires sont aussi importants pour prévenir le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires". Et de préciser que les dernières recommandations montrent que les enfants ont besoin de divers types d'activité physique chaque jour, et qu'au moins 60 minutes doivent être intenses. En pratique, une activité physique vigoureuse entraîne un essoufflement et la transpiration du sujet.

Commentaires