Maladie de Lyme : une étude révèle l'efficacité de plusieurs huiles essentielles

huile essentielle de myrrhe
L'huile essentielle de gousse d'ail est efficace pour combattre la maladie de Lyme
Par AFP/Relaxnews publié le
19391 lectures

Selon une étude réalisée par des chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, à Baltimore aux Etats-Unis, l'huile essentielle de gousse d'ail, ou celle de myrrhe, peuvent combattre la bactérie responsable de la maladie de Lyme. Ces huiles sont également utiles pour soulager les symptômes de cette maladie.

Il y a 85.000 nouveaux cas de maladie de Lyme en Europe chaque année d'après un rapport de l'Assemblée nationale datant de janvier 2015. La présente étude indique qu'aux Etats-Unis ils sont plus de 300.000 par an.

10 huiles essentielles efficaces contre la maladie de Lyme

Les médecins prescrivent habituellement un traitement antibiotique qui permet de supprimer l'infection et les symptômes liés à cette dernière.  Malheureusement, 10 à 20 % des patients signalent des symptômes persistants après la prise de ces antibiotiques, comme la fatigue, des états de déprime et des douleurs articulaires.
Une équipe de chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, établissement situé à Baltimore aux Etats-Unis, a réalisé une série de tests en laboratoire à partir d'un échantillon de 35 huiles essentielles. L'équipe s'est aperçue que 10 de ces 35 huiles essentielles présentaient une forte activité destructrice contre les formes persistantes de la bactérie responsable de la maladie de Lyme. 

Disparition des bactéries en 3 semaines 

Ce sont les huiles essentielles de gousse d'ail, de baie de piment de Jamaïque, de myrrhe, de fleur de lis, et de gingembre qui sont les plus efficaces pour combattre la bactérie. Ces huiles essentielles ont tué la bactérie responsable de la maladie de Lyme, lorsqu'elle était en phase stationnaire, en 7 jours, entraînant une disparition totale des bactéries en 21 jours. 
Ces 10 huiles essentielles sont donc plus efficaces que certains traitements antibiotiques classiques pour combattre la maladie de Lyme et ses symptômes persistants. 
L'étude a été publiée dans la revue Antibiotics.

 

 

Commentaires