Tourists, go home : de plus en plus de villes refusent d’accueillir davantage de touristes

Par Mathieu Doutreligne publié le
1058 lectures

“Nous ne voulons pas que notre ville devienne une boutique bon marché” déclarait Ada Colau, actuelle maire de Barcelone. Pendant très longtemps, les villes ont tout fait pour attirer le plus de touristes possible, construisant à tout va des infrastructures d’accueil. Face aux conséquences, parfois ravageuses, du tourisme de masse, bon nombre d’entre elles cherchent désormais à inverser cette tendance qui détruit la planète, fait augmenter les loyers et fuir les habitants du centre-ville. Voilà ce qu’explique avec humour et bon sens cet épisode d'Ouvrez les guillemets, une émission d’Usul pour Médipart.


Commentaires