Des méthodes naturelles et douces pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer avec les méthodes naturelles
Arrêter de fumer avec les méthodes naturelles
Par Dorothée Blancheton publié le
3685 lectures

C’est décidé, cette année, vous voulez dire adieu à la cigarette. Mais arrêter de fumer demande une bonne dose de volonté et aussi, souvent, un traitement pour supporter les symptômes du sevrage. Voici des méthodes naturelles et douces pour vous aider à gagner la partie contre le tabac.

Les ventes de cigarettes et de tabac à rouler ont baissé de 10 % sur les neuf premiers mois de l’année 2018, par rapport à la même période en 2017, selon l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT). Par ailleurs, la vente de traitements pour arrêter de fumer est, elle, en hausse de 22 %. Il existe des alternatives naturelles aux substituts nicotiniques qui présentent l’avantage de "ne pas contenir de produits de synthèse, de ne pas engendrer d’effets secondaires et qui offrent un traitement doux", lance Claudine Luu, docteure en pharmacie, docteure en sciences naturelles, conférencière spécialiste des plantes médicinales et co-auteure du livre Les meilleures méthodes naturelles pour arrêter de fumer , aux éditions Terre Vivante.
Arrêter de fumer nécessite avant tout une bonne dose de volonté et de motivation. Un accompagnement pour lutter contre l’accoutumance est, par ailleurs, toujours intéressant. Vous pouvez pour cela consulter un phytothérapeute, un naturopathe, un hypnothérapeute…

Gérer les symptômes du sevrage

La phytothérapie recourt aux plantes médicinales. Ses extraits sont plus concentrés en principes actifs que les tisanes. La phytothérapie se présente de diverses façons : en ampoules, en gouttes à diluer dans un peu d’eau, en gélules préparées à la demande par le pharmacien, ou bien encore sous forme de compléments alimentaires. La phytothérapie aide à gérer les répercussions du sevrage : nervosité, insomnie, addiction, fort appétit… "Le kudzu, par exemple, est un allié contre l’addiction. La gymnema supprime la sensation de sucré de la cigarette, la valériane procure le dégoût du tabac. Pour drainer les tissus de l’organisme et nettoyer le foie, le romarin est très bien. L’eucalyptus et le plantain améliorent le système respiratoire", explique Claudine Luu.
La gemmothérapie est également intéressante. Les bourgeons de noisetier, d’aulne, de ronces, entre autres, restaurent les tissus abîmés des poumons et leur redonnent de la souplesse.
Quant à l’aromathérapie, elle est également efficace mais la spécialiste invite à la prudence : soit on connait soit on se fait aider. L’huile essentielle de myrte rouge est, par exemple, un relaxant musculaire. Elle améliore la respiration et contribue à lutter contre l’envie de fumer. La diffusion d’huile essentielle de niaouli, ou de tea tree est une bonne idée pour mieux respirer.

Des solutions sans danger et sans aucun effet secondaire

Les fleurs de Bach, comme les élixirs de cristaux et l’homéopathie, présentent l’avantage d’être sans danger et de ne pas présenter d’effets secondaires. Leur action porte principalement sur le psychisme. Elles complètent le travail sur l’addiction, l’envie irrépressible de fumer. Vous choisirez la ou les fleurs qui correspondent à votre tempérament et à votre réaction face au sevrage.
L’homéopathie est également une solution intéressante "à condition qu’elle fasse l’objet d’un traitement soutenu sur un mois ou deux. Il ne suffit pas de prendre 3 granules un jour", commente la docteure en pharmacie. Vous pouvez ainsi prendre en traitement de base du tabacum en 5 CH ou, mieux, préparer vous-même un remède à partir de votre cigarette pour un traitement plus spécifique, ce que l’on appelle un isopathique. Selon vos symptômes, vous pourrez compléter avec 2 granules au coucher de nux vomica 9CH si vous peinez à vous endormir, 2 granules 2 fois par jour de capsicum annuum 9CH si vous éprouvez la nostalgie du plaisir de la cigarette…
Quant aux élixirs de cristaux, ils sont très efficaces mais peu connus. Préparés en mettant en contact des cristaux avec de l’eau de source, de la silice et de l’alcool, ils agissent à la fois sur la sphère émotionnelle et sur l’organe malade. Vous pouvez, par exemple, recourir à l’améthyste, ou la zéolite pour lutter contre les dépendances et la kunzite contre le stress.

Nutrithérapie et acupuncture

D’autres méthodes naturelles et douces peuvent également favoriser l’arrêt du tabac. L’alimentation joue ainsi un rôle important. Elle doit bien sûr être équilibrée, variée et la plus saine possible. Claudine Luu recommande, entre autres, de consommer des aliments riches en oméga 3 et oméga 6 pour équilibrer l’organisme. De plus, pour nettoyer le foie, vous pourrez notamment opter pour les artichauts.
La nutrithérapie consiste, elle, à prendre des compléments alimentaires pour neutraliser l’émission de radicaux libres produite par le tabagisme.
Vous pouvez aussi recourir à la relaxation, aux exercices de respiration, et aux massages pour vous détendre.
L’acupuncture, elle, agit sur le physique et le psychique. Elle modifie les comportements, les gestuelles habituelles, combat le stress
L’hypnose médicale contribue pour sa part à réduire l’envie de fumer, à renforcer sa motivation et sa concentration pour arrêter la cigarette. Selon l’experte, ces deux techniques ne se suffisent pas à elles-mêmes et doivent être associées à d’autres méthodes naturelles.
Enfin, également en complément, les thérapies comportementales et cognitives (TCC) peuvent apporter une aide précieuse pour changer ses habitudes. "Le peu que l’on arrête de fumer c’est déjà ça de gagné pour sa santé. Si l’on recommence malgré tout à fumer, ça ne signifie pas que la méthode était mauvaise. C’est probablement parce que la volonté n’était pas encore assez forte. Il faut tester plusieurs méthodes pour trouver celle qui vous convient le plus. Le tout, c’est d’y arriver ", encourage l’experte qui préconise de combiner les méthodes naturelles entre elles pour mettre toutes les chances de son côté.

Source(s):
  • Interview de Claudine Luu, docteure en pharmacie et en sciences naturelles
Commentaires