Alerte sanitaire : plusieurs laits infantiles rappelés

Rappel lait infantile
lait infantile
Par La rédaction publié le
12538 lectures

La DGCCRF annonce ce jeudi 24 janvier que la société Sodilac procède au rappel de toute sa gamme de laits infantiles à base de protéines de riz et, plus largement, de l’ensemble des produits provenant d’un site espagnol.

Après l’affaire Lactalis de l’an dernier, est-ce un nouveau scandale sanitaire touchant les laits infantiles qui se profile ? La DGCCRF annonce ce jeudi 24 janvier que la société Sodilac procède au rappel de toute sa gamme de produits de nutrition infantile à base de protéines de riz et, de manière élargie, de l’ensemble des fabrications issues d’un site de production espagnol. En cause : un excès de cas de salmonelloses à Salmonella Poonachez chez des nourrissons de moins de 2 ans.

"Les investigations menées par Santé publique France ont permis d’identifier 4 nourrissons ayant été infectés par une même souche de cette salmonelle. Tous avaient consommé, quelques jours avant la survenue des symptômes, des produits de nutrition infantile à base de protéines de riz de marque Modilac, fabriqués dans une usine implantée en Espagne ", indique la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes. Si les enfants sont aujourd’hui hors de danger et tous sortis de l’hôpital, 3 autres cas sont "en cours d’investigation ".

Les produits concernés sont vendus en pharmacies et distribués dans plusieurs associations caritatives, ou encore commercialisés sur des sites e-commerce. Voici les références faisant l’objet du rappel, et ce, sans distinction de lot ni de date de fabrication :

 


Rapporter impérativement les boîtes au point de vente

Face à cette situation inquiétante, les autorités sanitaires demandent aux parents ayant acheté ces références de ne pas les utiliser "dans la mesure du possible, qu’elles soient neuves ou déjà entamées ", et de les rapporter en magasin. Par ailleurs, afin d’évaluer l’état de santé de leur bébé, ils "doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller ponctuellement un lait de remplacement, notamment pour les bébés allergiques aux protéines de lait. " Et bien évidemment, en cas de symptômes de toxi-infection alimentaire (diarrhée éventuellement accompagnée de fièvre), les parents sont invités à contacter rapidement un spécialiste. "En attendant, un soluté de réhydratation, disponible en pharmacie, pourra être donné à l’enfant pour éviter une déshydratation ".

Comme on peut le lire sur le site de la DGCCRF,  "la Société française de pédiatrie a formulé des recommandations de substitutions possibles" qui seront très prochainement publiées sur le site du ministre des Solidarités et de la Santé. Données également transmises aux professionnels de santé ainsi qu’aux structures de PMI, crèches et associations concernées. Pour plus d'informations, les parents peuvent d'ores et déjà appeler le numéro vert mis en place au 0800 800 970. 

 

La DGCCRF poursuit son enquête avec les autorités espagnoles. De son côté, Santé Publique France, en lien avec le Centre national de référence des salmonelloses (Institut Pasteur), renforce la surveillance des cas de Salmonella Poona. Affaire à suivre donc. 

 

Source(s):
  • DGCCRF
Commentaires