New York utilise des huîtres pour dépolluer l'eau

Billion Oyster project
New York utilise des huîtres pour dépolluer l'eau
Par Anaïs Martinez publié le
627 lectures

Le projet "Billion Oyster Project" a été lancé en 2014 pour dépolluer les eaux du port de la Grande Pomme. Au total, plus d’un milliard d’huîtres vont être implantées pour purifier les eaux aux abords de la ville, comme l’indique "Le Monde", dans un article paru ce jeudi.

1 milliard d’huîtres d’ici 2035

Il y a quelques centaines d’années, le port de New York abritait un important récif d’huîtres qui servaient de nourriture aux animaux marins et filtraient naturellement l’eau. En effet, l’huître a des capacités de filtrage impressionnante : elle peut filtrer plus de 50 gallons d’eau, c’est-à-dire environ 190 litres d’eau par jour. Le projet Billion Oyster Project, lancé en 2014, reprend donc ce principe. Objectif : implanter plus d’un milliard d’huîtres afin de dépolluer les eaux du port d’ici 2035.

Il faut savoir que le port de New York a été très pollué par le passé. Il est aujourd’hui protégé par le Clean Water Act de 1972. Cette idée originale du Billion Oyster Project vise à recréer un récif d’huîtres et à rétablir un écosystème jusque-là détérioré. Les huîtres pourront constituer une nourriture pour les animaux marins. De plus, elles permettent de solidifier les sols.

Recycler les coquilles pour en faire des récifs

Comme l’explique Le Monde, Billion Oyster Project a créé un partenariat avec 80 restaurants de la ville, non pas pour vendre les huîtres mais pour recycler les coquilles et former des récifs tout autour de la baie. Et le système a apparemment fonctionné car davantage de nouvelles huîtres sont venues s’y loger. Le chiffre s’élève à plus de 28 millions selon les membres du projet.

Une autre bonne nouvelle : ce dispositif a des effets positifs car il attire les baleines à bosse. Celles-ci, absentes depuis plusieurs années dans cette zone, sont de retour.

Crédit photo : Billion Oyster Project

Source(s):
Commentaires