Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps

petit-déjeuner en famille
Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps
Par AFP/Relaxnews publié le
1107 lectures

Des chercheurs américains ont montré que le fait de prendre régulièrement le premier repas de la journée en famille pouvait aider les enfants et les adolescents à acquérir une image plus positive de leur corps.

Les remarques des parents aux enfants ont un impact sur le moral et leur acceptation de soi. Cette étude montre que passer du temps au famille et notamment au petit-déjeuner aurait un impact positif dans leur représentation de soi.

L'acceptation de soi grâce au regard des parents

Cette vaste étude, menée par une équipe des universités du Missouri, de Tennessee-Knoxville et de Washburn, comprenait 12 642 écoliers américains qui devaient noter la fréquence de leurs petits-déjeuners, de la prise de repas avec un parent, ainsi que leurs habitudes nutritionnelles en général.

Leurs résultats, parus dans la revue Social Work in Public Health, ont montré qu'un peu plus de la moitié des jeunes rapportait prendre leur petit-déjeuner cinq jours par semaine, et plus de 30 % prenaient le premier repas de la journée moins de cinq fois par semaine. Près de 17 % des sujets ne petit-déjeunaient jamais et les garçons étaient plus à même de prendre ce repas que les filles.

Les scientifiques ont par ailleurs trouvé que les enfants et les adolescents qui petit-déjeunaient la semaine étaient plus susceptibles d'accepter leur corps, surtout s'ils partageaient régulièrement ce repas avec un parent.

Virginia Ramseyer Winter, auteur de l'étude affirme : "Nous savons que les comportements parentaux ayant trait à la santé peuvent avoir des effets durables sur un enfant".

Contrebalancer les effets négatifs des réseaux sociaux

"Nous savons que développer des comportements sains à l'adolescence, comme le fait de prendre quotidiennement son petit-déjeuner et ses repas en famille, peut avoir des effets sur le long terme à l'âge adulte", a commenté l'auteur de l'étude, Virginia Ramseyer Winter.

"Les enfants et les adolescents subissent beaucoup de pression émanant des réseaux sociaux et de la culture populaire concernant l'apparence physique. Avoir une relation saine avec la nourriture en prenant son petit-déjeuner et en passant du temps à table en famille pourrait avoir un impact significatif sur le bien-être", précise Virginia Ramseyer Winter, auteur de l'étude.

Photo : © Geber86/Istock.com

Commentaires