Vendée : des milliers de poissons morts dans une rivière

Vendée : des milliers de poissons morts dans une rivière
Vendée : des milliers de poissons morts dans une rivière
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
4499 lectures

Depuis une semaine, le maire de Rocheservière, en Vendée, est désemparé. Des milliers de cadavres de poissons remontent à la surface de la Boulogne, une rivière passant pas sa commune.

Consternation à Rocheservière, une commune de Vendée. Suite à une pollution organique dont l’origine est encore inconnue, des milliers de poissons morts remontent à la surface de la rivière de Boulogne. Une situation compliquée pour Bernard Dabreteau, le maire, qui se dit "abandonné" par la préfecture. En effet, celle-ci ne semble pas se préoccuper de la catastrophe en cours. "Si vous voulez enlever les poissons morts de la rivière, Monsieur le maire, c'est votre problème ", lui aurait-elle indiqué. "Mais, attendez, moi je ne sais pas faire !", déplore l'élu.

Cause inconnue

Si la police de l'eau est venue enquêter, Bernard Dabreteau n’a, jusqu’ici, reçu aucune information claire sur la cause du sinistre ni même une aide des autorités. "Personne n'est capable de me dire ce qu'est cette pollution, combien de temps ça va durer, comment faire face. On se sent abandonnés." Comme on peut le lire sur le lire sur le site de France Bleu, il s’agirait d’une pollution au lisier, ou d’un jus d'ensilage, survenu vers le 9 mai dernier.

"L'une des plus importantes pollutions de rivière depuis dix ans, la deuxième me dit-on", souligne le maire.

Déjà 500 kg de poissons morts

Alors que la situation s’aggrave de jour en jour, M. Dabreteau a dû prendre les devants en réquisitionnant le service technique de "[sa] petite commune". "J'ai 7 employés municipaux, et j'ai dû en détacher deux pour ramasser des cadavres de poissons morts. On n'a aucune idée du risque sanitaire, et ils ne sont pas formés pour ça". De rajouter : "Les employés municipaux ont déjà ramené 500 kg de poissons à l'équarrissage. J'ai loué des congélateurs pour stocker les cadavres".

Mais au vu de l’ampleur de l’hécatombe, cette solution ne sera peut-être pas suffisante…

Source(s):
Commentaires