L’Indonésie va renvoyer plusieurs tonnes de déchets en France, aux Etats-Unis et en Australie

L’Indonésie va renvoyer plusieurs tonnes de déchets en France, aux Etats-Unis et en Australie
L’Indonésie va renvoyer plusieurs tonnes de déchets en France, aux Etats-Unis et en Australie
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2002 lectures

L’Asie ne veut plus être la poubelle du monde. Après la Malaisie et la Chine, ou encore les Philippines, l’Indonésie vient d’annoncer qu’elle renverrait 210 tonnes de déchets non conformes en Australie, leur pays d'origine, et des dizaines de conteneurs de détritus en Europe, notamment vers la France.

Contre les déchets venus des quatre coins du monde, l'Asie se révolte. Après la Malaisie et la Chine, ou encore les Philippines, l’Indonésie lance une nouvelle opération. Le 2 juillet dernier, les autorités du pays ont annoncé le renvoi de 49 conteneurs vers l’Europe et les Etats-Unis de détritus, déchets en plastique et de substances dangereuses en violation des règles d'importation, selon les responsables des douanes de l'île indonésienne de Batam. Et l'Hexagone est aussi concernée. En effet, ces déchets proviennent des Etats-Unis, d'Australie, de France, d'Allemagne et de Hong Kong, a déclaré à l'AFP le porte-parole des services douaniers de cette île. "Nous nous coordonnons avec l'importateur afin de procéder à leur renvoi immédiat", a-t-il précisé. 

L’Australie devrait aussi connaître ce retour à l’envoyeur puisque ce mardi 9 juillet, l’Indonésie a déclaré, cette fois, qu’elle renverrait 210 tonnes de déchets non conformes vers l'île-continent. Cette décision "a été prise pour protéger la population et l'environnement d'Indonésie, notamment la région de Java orientale" contre les déchets toxiques et dangereux, explique le ministère.

La compagnie exportatrice des déchets est la société australienne Oceanic Multitrading en collaboration avec la société indonésienne MDI qui fabrique du papier et carton recyclés, selon les autorités. 

Décharges de l’Occident

Depuis quelques semaines, les pays d'Asie du Sud-Est multiplient les actions coup de poing pour ne plus être les décharges des pays occidentaux. Mi-juin, Jakarta avait déjà renvoyé cinq conteneurs de déchets aux Etats-Unis, rejoignant plusieurs pays d'Asie du Sud-Est mécontents de servir de dépotoir à l'Occident.

Tout est parti de la Chine, qui a décidé en 2018, de cesser l'importation de déchets en plastique du monde entier, entraînant ainsi le chaos sur le marché mondial du recyclage et obligé les pays développés à trouver de nouvelles destinations pour leurs déchets.

Depuis, d'énormes quantités de déchets ont été réacheminées vers l'Asie du Sud-Est où les capacités de recyclage sont limitées. En mai, la Malaisie avait promis de renvoyer des centaines de tonnes de déchets en plastique. De leur côté, les Philippines ont renvoyé fin mai vers le Canada 69 conteneurs de détritus, provoquant un vif contentieux entre les deux pays.

D’après le Fonds mondial pour la nature (WWF), près de 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année. Une grande partie se retrouve dans des décharges ou dans les mers.

 

Avec AFP/Relaxnews 

Photo : © ANDARU - AFP/Archives

 

Source(s):
  • AFP/Relaxnews
Commentaires