Cotons-tiges en plastique : quelles alternatives pour se nettoyer les oreilles ?

Coton-tige en plastique :  5 alternatives pour se nettoyer les oreilles
Coton-tige en plastique : 5 alternatives pour se nettoyer les oreilles
© Pixabay
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
12545 lectures

A compter du 1er janvier 2020, les cotons-tiges en plastique seront interdits à la vente en France. Une bonne nouvelle pour l’environnement puisque cela contribuera, en partie, à réduire nos déchets du quotidien, le monde agonisant sous des masses de plastique en tous genres. Mais par quoi les remplacer ? Petit tour d’horizon des alternatives plus vertes pour la planète.

Si les pays de l’Union européenne ne s’y mettront qu’en 2022, la France, elle, bannira les cotons-tiges en plastique de ses rayons dès le 1er janvier 2020, dans le cadre de la "loi pour la reconquête de la biodiversité". Et il était temps de passer à l’action car selon l’organisation non gouvernementale internationale Surfrider Foundation Europe, en 2015, plus de 16 000 bâtonnets de plastique ont été retrouvés dans les rivières ou sur les littoraux européens. Cela représente trois tours Eiffel et demie ! Il faut dire qu’ils sont bien souvent jetés dans la cuvette des toilettes et atterrissent dans les stations d'épuration, pour terminer leur vie dans la mer, et se désintégrer en microplastiques… ou être ingérés par les animaux marins. En démontre ce cliché du photographe Justin Hofman, qui avait marqué les esprits en 2017, présentant un hippocampe accroché à un coton-tige dans les eaux indonésiennes.

La fin du coton-tige à usage unique

Si certains ont déjà abandonné ces petits batônnets jetables, de nombreux consommateurs vont devoir revoir leurs habitudes. Mais par quoi remplacer les cotons-tiges en plastique ? Voici une liste de produits biodégradables ou réutilisables.

Le coton-tige réutilisable en silicone

 

Notre préféré. Voici la meilleure alternative zéro déchet aux cotons-tiges en plastique. Plusieurs marques proposent ce type de produits constitués d’une tige en nylon rigide et d’un embout en silicone médical lavable.  

Les cotons-tiges en bambou ou papier et carton biodégradable

Tiges en carton, papier ou bambou, de nombreux fabricants proposent des alternatives au plastique, en usant de matériaux éco-responsables et biodégradables.

L’oriculi japonais

Originaire du Japon, cet ustensile est composé d’une tige en bambou recourbé permettant d’enlever le cérumen à l’entrée du conduit auditif. Il est réputé pour protéger les tympans et pour réduire la formation de bouchons. Aujourd’hui, il en existe également en inox, pour un usage encore plus durable.

Le cure-oreille en métal 

Né avant le coton-tige en plastique, le cure-oreille revient sur le devant dans la scène après avoir été délaissé pour les nettoyeurs d’oreilles à usage unique. Réutilisable plusieurs fois, le cure-oreille est muni d’une tige en inox ou en bois et d’une spatule pour retirer le cérumen.

Comme pour tous les produits cités, mais surtout celui-ci, on évitera d’enfoncer trop profondément le cure-oreille dans le conduit auditif pour éviter les blessures.

Le gant ou carré lavable

Le système D fonctionne aussi pour nettoyer les oreilles, notamment celles des plus petits. Avec un gant de toilette ou un carré démaquillant lavable, il est tout à fait possible de se laver le pourtour et l’intérieur de l’oreille. Et cela est suffisant, même si le conduit n’est pas atteint en profondeur. En effet, celui-ci est constitué pour s’auto-nettoyer seul en évacuant les peaux mortes et la kératine naturellement vers l’extérieur. Insérer trop souvent un objet dans les oreilles pour les nettoyer repousse vers l’arrière le cérumen, favorisant l’apparition de bouchons. Et si ces sécrétions ne nous paraissent pas très hygiéniques, elles forment, pourtant, un film protecteur pour les tympans, en réduisant les risques d’infections ou d’irritations.

En clair, les cotons-tiges en plastique ne devraient pas nous manquer.

Photo : © Justin Hofman

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires