Les remèdes naturels contre les pellicules

pellicules remèdes naturels
Les remèdes naturels contre les pellicules
Par Dorothée Blancheton publié le
1002 lectures

Vous en avez assez d’avoir des pellicules ? Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe à Marseille, nous livre quelques conseils et remèdes pour limiter naturellement ces désagréments.

Les pellicules sont des desquamations des cellules superficielles du cuir chevelu. S’il s’agit d’un phénomène naturel et nécessaire au renouvellement de la peau, leur quantité et leur nature, plutôt sèche (pellicules fines et blanches) ou grasse (pellicules plus épaisses et jaunâtres), dépend souvent de notre mode de vie.
Les pellicules peuvent ainsi apparaître pour diverses raisons : traitements capillaires agressifs, exposition à la pollution, port fréquent de casquette ou casque de moto, consommation d’alcool, tabagisme... Mais aussi du surmenage, un déséquilibre hormonal, une mauvaise alimentation, un problème dermatologique…

Selon Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe à Marseille, "les pellicules grasses sont souvent dues à une alimentation inadaptée qui déséquilibre la balance acido-basique de notre organisme et surcharge le foie. Il en va de même pour les pellicules sèches. Celles-ci sont généralement associées à un excès de stress, des émotions mal gérées, des frustrations". Pour limiter ce problème, on commence donc par revoir ses habitudes.

Les aliments à éviter pour réduire les pellicules

Pour réduire l’apparition de pellicules grasses, on réduit sa consommation de produits laitiers (lait de vache, crème fraîche, beurre, yaourts…), les aliments gras ou frits, les produits industriels. Ceux-ci contiennent, en effet, des additifs difficiles à éliminer pour le foie. On diminue sa consommation d’alcool, de tabac.
Par ailleurs, "si l’on prend des médicaments ou des huiles essentielles en excès, cela peut aussi avoir une incidence sur l’apparition de pellicules", ajoute l’experte.
En cas de pellicules sèches, on évite le café, le vin blanc, les tomates qui apportent beaucoup d’acidité, la farine blanche que l’on trouve dans le pain, les pâtes…

Magnésium et fleurs de Bach contre le stress

Le magnésium joue un rôle majeur pour soutenir le système nerveux et gérer le stress. On peut donc réaliser une cure de magnésium pendant deux mois. Pour limiter le stress et son effet néfaste sur le foie, on s’accorde du repos.
Une cure de Fleurs de Bach est aussi une bonne idée. "Elles aident à gérer les émotions. On peut en associer jusqu’à 5 pour tirer profit de leurs bienfaits. Pour déterminer lesquelles nous conviennent, il existe des tests sur Internet", recommande la naturopathe.

Des alliés nutritionnels contre les pellicules

Ce qu’on met dans son assiette aura un effet sur l’activité du foie. On mise donc sur les légumes, en particulier les verts, les artichauts, radis noir, céleris qui ont action reminéralisantes. Pour réduire les effets du stress, on privilégie aussi les omégas 3, présents entre autres dans les poissons gras (saumon, maquereau, hareng, sardines…), les noix, l’huile de colza, les graines de lin…
Face aux pellicules sèches qui traduisent une forte acidité dans le corps, outre les légumes verts, on privilégie des aliments alcalins comme la pomme de terre, l’avocat d’Europe et on préfère les aliments avec de la farine semi-complète ou complète.

Un jus reminéralisant

Pour lutter contre les pellicules intempestives, Charlotte Régnier-Vigouroux propose de passer dans une centrifugeuse :

  • 2 branches de céleri et de l’ortie en poudre pour leur effet reminéralisant ;
  • 1 cm de gingembre pour redonner du pep’s ;
  • et du citron pour son action drainante.

On peut ajouter une demi-pomme ou une carotte pour apporter un peu de consistance au jus. On boit un verre de ce jus le matin.

Des plantes magiques

Certains végétaux ont une action bénéfique sur le cuir chevelu. C’est le cas de l’ortie. "Il contient beaucoup de silice qui aide à renforcer les cheveux. On en prend en poudre dans un jus ou en gélule", suggère l’experte. La spiruline est un autre allié de choix. "Très verte, riche en vitamines et minéraux, elle soutient et détoxifie le foie. On commence par en prendre deux comprimés en début de journée pour passer progressivement à 4 ou 5 par jour. On fait des pauses entre chaque boîte. Mais attention car il y a des contre-indications si l’on prend des anticoagulants, que l’on a trop de fer dans le sang, ou bien encore en cas de rectocolite hémorragique", précise la naturopathe.
Les plantes hépatiques drainent le foie et nettoient l’organisme. Parmi celles-ci, on retrouve l’artichaut et le radis noir. On peut les consommer ponctuellement sous forme de gélule, tout comme le desmodium et le chardon-Marie qui est plus doux. Là aussi, prudence tout de même si l’on souffre de gros problèmes de foie.
La bardane est une autre plante indiquée dans les problèmes de peau et peut donc s’avérer utile aussi contre les pellicules.

Une cure de probiotiques 

En parallèle, Charlotte Régnier-Vigouroux conseille de faire une cure de probiotiques pour assurer la bonne santé de son système digestif. Une manière de travailler sur le fond du problème pour résoudre les désagréments dus aux pellicules.

Un shampoing doux anti-pellicules 

Pour le lavage des cheveux, on préfère un shampoing à l’ortie. Sinon, on ajoute dans son flacon de shampoing doux une goutte d’huile essentielle de palmarosa ou de tea tree et on se lave les cheveux avec une fois par semaine environ. "On peut aussi vaporiser de l’eau florale d’ortie, à conserver au frigo, sur ses cheveux une fois qu’on les a lavés et on frictionne ", suggère la naturopathe.

Un soin pour les cheveux

Enfin, pour lutter contre les pellicules, une fois par semaine, on peut réaliser un masque à l’argile verte à appliquer sur sa chevelure. On rince avec du vinaigre de cidre ou du vinaigre blanc. "Cela purifie les cheveux et les fait briller en même temps", précise la spécialiste. De quoi retrouver une belle chevelure !

Source(s):
Commentaires