Comment m'assurer que le produit que j'achète provient bien de France ?

supermarché
Comment m'assurer que le produit que j'achète provient bien de France ?
Par AFP/Relaxnews publié le
1357 lectures

Avec la signature d'une charte cette semaine, le gouvernement appelle à une plus grande transparence sur l'origine des aliments vendus en grande distribution. Aujourd'hui encore, identifier un produit fabriqué en France reste un véritable casse-tête.

Lundi 9 novembre, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé la signature d'une charte à destination des grandes enseignes de supermarché certifiant de l'origine des produits "frais et locaux". La liste concerne les viandes, les fruits et les légumes. 

Cette initiative vise à inciter les Français à consommer local afin de soutenir l'agriculture du pays. Tous les produits "frais et locaux" seront regroupés sous une même bannière facilement reconnaissable estampillée : "Plus près de vous et de vos goûts". Ce slogan devrait faire son apparition dans les rayons de supermarchés (Auchan, Carrefour, Intermarché, Leclerc, etc.) d'ici février au plus tard, promet le ministre.

Si certaines enseignes n'ont pas attendu cette initiative pour inciter leurs clients à se tourner vers des produits locaux, la charte souligne toutefois la difficulté pour les consommateurs de s'assurer qu'un produit de supermarché est bien issu de l'agriculture française. 

Prenons l'exemple de la viande et plus spécifiquement de la "saucisse de Toulouse". Sur l'emballage, une appellation alléchante, mais au caractère trompeur. Car la viande de porc contenue dans la saucisse peut parfaitement provenir d'un élevage en Allemagne, malgré la mention de la ville de Toulouse. 

Difficile de s'y retrouver lorsque l'on est confronté à un tel manque de transparence. C'est l'avis d'Olivier Dauvers, ingénieur agricole et spécialiste de la grande distribution, à l'origine de la démarche "Balance ton origine", visant à encourager une plus grande transparence de la part des producteurs industriels.

Faire le distinguo entre matière première et pays d'origine de fabrication

"En plus des AOC et AOP, la seule manière de s'assurer qu'un produit alimentaire a bien été produit chez nous est de repérer le label 'origine de France' sur l'étiquette. Mais les produits à base de lait et la viande sont les seuls produits pour lesquels cette mention est obligatoire. Et là encore, il y a un problème de transparence. Car si vous lisez "origine UE", cela signifie que le produit n'est probablement pas Français, mais cette mention reste très vague puisqu'on ne connaît pas le pays de provenance", souligne l'expert. 

Olivier Dauvers rappelle également de bien faire la distinction entre matière première et pays d'origine de fabrication. "La saucisse de Toulouse désigne une recette et non l'origine de la viande", explique-t-il. 

Pour les fruits et légumes, la mention du pays d'origine est obligatoire. Le consommateur pourra donc plus facilement se repérer dans les rayons. Mais cela ne vaut que pour les produits "frais", et ne fonctionne donc pas pour les fruits et légumes en conserve. 

Et pour les produits non alimentaires ? 

L'une des méthodes connues pour savoir si un produit cosmétique ou un vêtement est "made in France" consiste à inspecter le code-barres : si celui-ci commence par un 3, cela représente un premier indice. "Cette technique n'est pas totalement fiable, car il n'y pas que les produits originaires de France dont le code-barres commence par le chiffre 3", prévient toutefois Olivier Dauvers. "Vous pouvez avoir des produits qui échappent à cette règle, car certaines entreprises peuvent avoir plusieurs adresses, ce qui peut impliquer le même code-barres dans ses différentes usines, y compris si certaines ne sont pas localisées en France". 

Photo : pixabay
Commentaires