Zoom sur la lithothérapie : le "pouvoir" des pierres

pierres
Zoom sur la lithothérapie : le "pouvoir" des pierres
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
2463 lectures

Les pierres ont-elles un effet bénéfique sur nous ? C’est ce que prétend la lithothérapie. Une pratique qui se déploie et dont certains attestent des effets, sans qu’ils ne soient toutefois démontrés par la science.

Sur Internet ou en boutique, vous avez sûrement déjà remarqué ces pierres, minéraux et cristaux supposés aider à se sentir mieux. Un intérêt qui ne date pas d’hier. Dans l’Antiquité déjà, les Egyptiens, Romains, Hébreux, Grecs, Mayas et autres peuples utilisaient des pierres pour orner leurs bijoux, statuettes et leur prêtaient des vertus. Au XXème siècle, dans les années 70, sous l’impulsion du courant spirituel New Age, la tendance revient et la lithothérapie se développe. 
Le terme vient du grec « lithos » pour « pierre » et « therapeia » pour « cure ». Ces pierres, chargées en minéraux tout comme notre corps, auraient une action chimique sur l’organisme et interagiraient avec lui. Leur couleur dégagerait une énergie et une vibration à laquelle l’on serait sensible. Enfin, elles auraient une action psychique en nous mettant en relation avec un élément archaïque, façonné par la nature et les années.

Des effets propres à chaque pierre

Il existe une très grande variété de pierres possédant chacune leurs spécificités. Pour tirer profit de leurs éventuelles vertus, il est possible de les porter dans une poche de vêtement, en bijou, en décoration dans une pièce, ou bien encore de les utiliser sous forme d’élixir minéral. Selon Nathaëlh Rémy, lithothérapeute et auteure de « Pierres & élixirs, accueillir ses émotions » (éditions Leduc S.), il est possible de porter jusqu’à sept pierres. Pour les choisir, elle conseille d’aller en boutique ou sur Internet et de regarder parmi les pierres répondant à sa problématique, celle qui plait le plus. 

Pour les troubles du sommeil, elle recommande ainsi une pierre douce et calmante comme l’améthyste, par exemple. Pour les problèmes de concentration et de mémorisation la citrine ; pour les difficultés émotionnelles le quartz rose ; pour gagner en confiance et réduire son stress le lapis-lazuli. L’œil de tigre serait indiqué pour dénouer les tensions musculaires ; la tourmaline noire contre les pollutions électro-magnétiques. En cas de deuil, de séparation physique, de départ à la retraite, c’est vers la larme d’apache ou l’aventurine verte qu’il faudrait se tourner... 

Ces pierres ont besoin d’être régulièrement nettoyées et rechargées pour délivrer de nouveau leurs bienfaits. « Chaque pierre a ses propriétés comme les huiles essentielles. Elles aident à lutter contre la somatisation. C’est un soutien, en auto prescription, comme on prendrait du paracétamol. On utilise la pierre un temps mais si le mal être ou la douleur persiste, il faut rester prudent et consulter son médecin », rappelle Nathaëlh Rémy. 

Pas de preuve scientifique

Selon elle, l’utilisation des pierres ne présente pas de contre-indication. Mais l’efficacité de la lithothérapie n’est pas scientifiquement prouvée et les chercheurs attribuent les réussites apparentes à l’effet placebo. Dans une étude menée en 2001 par le Dr Christopher French, psychologue au Collège Goldsmith à Londres, 80 personnes ont été invitées à méditer avec une pierre. Pour la moitié d’entre elles, il s’agissait d’un quartz, pour l’autre d’un faux cristal. Presque tous les participants ont affirmé avoir ressenti une chaleur et un mieux être, démontrant ainsi aux yeux du chercheur l’effet placebo de la pierre. 

Interrogé par nos confrères du site du Figaro, Christian Chopin, directeur de recherche au CNRS spécialisé en minéralogie, ajoutait que « le monde minéral est caractérisé par son inertie : à la différence du monde vivant, il ne produit pas spontanément d’énergie (hormis les substances radioactives...). Vouloir parer les minéraux d’« énergies bénéfiques » ou d’une quelconque vertu thérapeutique par l’effet d’ondes spécifiques est du charlatanisme. Il n’y a tout simplement aucune interaction possible entre les cristaux et le corps humain.» A cela, Nathaëlh Rémy, répond que « tout est énergie autour de nous mais il faut une certaine sensibilité pour en voir les effets. Quand on porte une pierre sur sa peau, on la voit changer de couleur, se ternir. Les témoignages des gens vont dans ce sens ». Il revient donc à chacun de se faire son propre avis, sans prendre de risque pour sa santé.
 

Photo : pixabay

Chargement...

Commentaires