Hamac : changeons pour les couches lavables !

couches Hamac
couches Hamac
© Hamac
Par La rédaction publié le
516 lectures

Et si vous passiez aux couches lavables ? La marque Hamac, créée il y a dix ans, s’affiche numéro 1, avec ses couches lavables innovantes, fabriquées en France, brevetées anti-fuite et certifiées Oeko Tex 100 classe I.

Dans l’univers bébé, les produits bio, durables et made in France ont la cote. Passer de la couche à usage unique à la culotte lavable, l’idée fait son chemin. Les parents, plus sensibilisés aux enjeux de gestion des déchets et mieux informés sur la présence de substances toxiques ou allergisantes dans les couches jetables, sont de plus en plus nombreux à changer leurs habitudes pour respecter l’environnement et la santé de leur enfant. En France, plusieurs marques de couches lavables défient le mastodonte américain du marché Pampers. Hamac, créée il y a dix ans, s’affiche numéro 1, avec ses couches lavables innovantes, fabriquées en France, brevetées anti-fuite et certifiées Oeko Tex 100 classe I.

Stop aux couches qui finissent dans la poubelle

3,5 milliards de couches sont jetées chaque année en France. Aucune de ces couches ne peut être recyclée. Une fois à la décharge, une couche met environ cinq-cents ans à se dégrader ou est incinérée, un processus très polluant. Les couches lavables, elles, zéro déchet et durables, présentent ainsi des atouts de taille par rapport aux couches jetables, même celles dites bio ou écologiques. Avec 50 kg de déchets pour la version lavable contre 1 tonne pour le modèle jetable pour un enfant de 0 à 2,5 ans, la poubelle s’allège drastiquement. Les émissions de gaz à effet de serre réduisent de 93 % et la consommation d’eau, incluant celle nécessaire pour le lavage, est réduite de moitié.

Les parents qui sont passés au 100 % lavable expliquent avoir pu réutiliser les couches sur plusieurs de leurs enfants. Les couches se revendent très bien d’occasion et pour augmenter la durée de vie des produits, "nous proposons un service de réparation pour remettre les couches à neuf si besoin", précise Florence Hallouin, fondatrice de la marque de couches lavables Hamac, qui a convaincu à ce jour 150 crèches et maternités. En janvier 2021, le leader du marché prend un nouveau tournant écologique en lançant une collection de couches lavables fabriquées à partir de filets de pêche recyclés et d'autres déchets plastiques issus de l'aquaculture.

Exit les produits toxiques pour les fesses de bébé

Depuis l’enquête du magazine « 60 Millions de consommateurs » qui révélait, en 2017, la présence de substances toxiques- dont des résidus de pesticides de type glyphosate- dans 10 couches jetables pour bébés sur les 12 marques analysées, les inquiétudes légitimes des parents vis-à-vis des fabricants ont progressé. Et pourtant la composition des couches jetables n’est toujours pas 100% transparente. "Depuis leur création, nos couches certifiées Oeko Tex 100 Classe 1, sans substance toxique ni produits chimiques”, souligne Florence Hallouin. "Et en plus elles sont entièrement fabriquées en France."

Couche lavable, comment ça marche ?

Fini les langes de bébés fermés avec des épingles à nourrice. Aujourd’hui, entre 50.000 et 70.000 enfants (2 à 3 % des bébés) portent des couches lavables en France sur les 2,3 millions de chérubins, selon Florence Hallouin. Le concept ? Une jolie culotte en microfibre garnie d’une poche étanche dans laquelle on place un absorbant lavable en coton biologique ou microfibre et un voile biodégradable. Seul le voile souillé se jette, le reste passe en machine.

Côté entretien, les poudres écologiques sont à privilégier pour que les couches restent efficaces et absorbantes. Les lessives maison à base de savon de Marseille, agents de blanchiment ou les noix de lavage sont, en revanche, déconseillées. Pour répondre à ce genre d’interrogations et partager des conseils, outre le service client de la marque, des groupes Facebook rassemblent de nombreux parents. Parmi eux, Couches Lavables Pour Tous: Entraide Et Bienveillance, créé en 2007, recensant 25.000 abonnés.

Zéro fuite pour le porte-monnaie

Impact environnemental considérablement diminué, absences de produits toxiques et... frais en moins. Passer aux couches lavables permet de réaliser 700 € d’économies pour un enfant et plus de 2000 € pour 2 enfants, selon les chiffres du fabricant Hamac. La différence de budget est parlante : de la naissance aux deux ans et demi d’un tout-petit, les dépenses s’élèvent de 1000 à 1500 € pour les couches jetables traditionnelles contre 400 à 700 € pour les couches lavables. Une fois leur enfant propre, certaines familles optent pour la revente des couches lavables sur des plateformes d’occasion ou des groupes dédiés sur les réseaux sociaux.

Tester les couches lavables avant de sauter le pas

Pour ceux qui hésiteraient, le recours à la location est un bon moyen pour se faire la main, assure Florence Hallouin. Des prestataires proposent ce service partout en France. Autre possibilité pour débuter en douceur : la marque Hamac propose un kit d’essai contenant 1 couche, 1 duo d’absorbants et des voiles à partir de 34€.

Publi-rédactionnel

Photo : © Hamac
Commentaires