Marseille : désastre écologique sur les plages après les intempéries

plage, sable, plastiques
Plastiques sur la plage
© Pixabay
Par adele ndjaki publié le
Journaliste
1701 lectures

Suite aux fortes pluies ayant eu lieu les 3 et 4 octobre 2021, des tonnes de détritus ont atterri sur plusieurs plages du littoral marseillais. La situation, présentée par les experts comme un “écocide”, inquiète élus et riverains.

Habituellement bondées de monde pendant l’été, les plages marseillaises sont dorénavant ensevelies sous des tonnes de déchets. L'escale Borély et les plages du Prado sont tristement couvertes de milliers de canettes, gravats, d’objets plastiques... La cause de cette catastrophe : les fortes intempéries survenues après un épisode de grève des éboueurs. Du 3 au 4 octobre, Marseille a connu, en quelques heures, l’équivalent de plusieurs mois de pluies (180 millimètres d’eau). En crue, les eaux du fleuve Huveaune ont poussé divers matériaux et poubelles accumulées dans les rues sur le sable. 

Choqué par la situation, Hervé Menchon (PS), adjoint au littoral et à la biodiversité à la mairie de Marseille parle  d'"écocide". Selon lui, c'est bien les tonnes de déchets délaissés dans la ville qui ont fini dans la Méditérannée. Mathilde Chaboche, adjointe divers gauche à l'urbanisme, avance de son côté, une cause supplémentaire : le manque d’un véritable “réseau d’évacuation des eaux pluviales”.

Dépassés par les événements, élus locaux et associations ont lancé des appels au bénévolat. Le but : nettoyer rapidement les plages avant l'arrivée du mistral. 

Marins-pompiers et bénévoles au secours du littoral

Jonchées de pièces automobiles, de déchets plastiques ou encore de bouteilles de gaz, les plages de la cité phocéenne préoccupent un bon nombre de riverains. De multiples bénévoles ont voulu prêter main forte. De surcroît, les marins-pompiers sont également sur place. Ces derniers dénichent les endroits pollués afin de les nettoyer. En outre, des agents et du matériel (5 engins et des bennes) ont été mis à disposition pour aider et prévenir les prochaines intempéries. En effet, le mistral devrait fortement souffler prochainement. 

Les conséquences des déchets marins

Ces tonnes de déchets retrouvés sur les plages marseillaises démontrent la gravité de la situation concernant l'écosystème marin.  En effet, le Ministère de la transition écologique rappelle qu’environ 5 000 milliards de particules en plastique flottent à la surface de la mer.  

Divisés et éparpillés en petits morceaux, les déchets marins affecteraient considérablement la chaîne alimentaire d’espèces marines (86 % des tortues marines ingurgitent du plastique en les confondant avec le zooplancton).

De plus, les microplastiques représentent également un danger pour la biodiversité marine. Effectivement, ces petites particules ont un grand pouvoir dévastateur : elles permettent de propager facilement des virus sur de longues distances.

Source(s):