Ne buvez plus de jus d'orange le matin

Ne buvez plus de jus d'orange le matin
Par Magali Walkowicz publié le
Diététicienne-nutritionniste, journaliste et auteure

Nombreux sont ceux qui prennent un jus d’orange pressé maison le matin pour faire le plein de vitamine C et booster leur immunité. Bonne idée ? Pas vraiment. Lorsque l’on se penche sur sa composition, on comprend que c’est un doux poison qui a un impact dévastateur sur notre organisme.

Vous pensiez que le jus d’orange était une boisson santé ? Pourtant si la société américaine de pédiatrie a tiré la sonnette d’alarme en recommandant :

  • aux parents :
  • de ne pas introduire de jus de fruits avant un an ;
  • d’encourager la consommation de fruits entiers ;
  • et aux pédiatres et professionnels de santé :
  • de surveiller la quantité de jus consommée notamment en cas de malnutrition ;
  • de réduire la consommation dans le cadre de la prévention des caries dentaires ;
  • de l’éliminer chez les enfants en surpoids ;

 

ce n’est pas pour rien !

 

Quel est le point commun entre un jus d’orange et du coca cola ?

 

Un indice ? 350 mL de Coca-Cola contiennent 40 grammes de sucre. 350 mL de jus d’orange, c’est 38.5 grammes de sucre. Les jus de fruits, même ceux préparés à la maison, contiennent autant de sucres et de calories que les boissons sucrées. Certes, le sucre des jus de fruits pressés peut être qualifié de « naturel » car il n’est pas ajouté à la boisson. Mais il comprend du glucose, du fructose, et du saccharose, métabolisés en glucose et fructose dans l’organisme. Résultat : les molécules sont les mêmes que celles des boissons sucrées dans lesquelles les sucres sont ajoutés. Pour votre pancréas, votre foie, qui interviennent dans la gestion des sucres dans l’organisme, coca ou jus de fruits, c’est la même chose !

 

Mais un fruit, c’est très sain non ?

 

Un fruit est sain car riche en vitamines, autres molécules antiinflammatoires, antioxydantes  et en fibres. Au jus de fruits, il manque ce dernier élément et ça change tout !

  • Lorsqu’on mange une orange riche en fibres, on mâche, on digère. Ce travail est rassasiant. De plus grâce aux fibres présentes, les sucres naturels du fruit entier pénètrent dans le sang lentement et le corps maintient ainsi un taux normal de glycémie.
  • Un jus d’orange contient le fruit de plusieurs oranges, ne nécessite pas de travail de digestion et tous les sucres de ces fruits, sans être freinés par les fibres du fruit, rentrent très vite dans le sang. Ce qui génère un grand pic de glycémie. Résultat :
  • le pancréas doit produire de l’insuline en masse pour revenir à une glycémie normale ;
  • le sucre en excès est stocké par le foie sous forme de graisses ;
  • s’ensuit une hypoglycémie réactionnelle avec fatigue, manque de concentration et faim réactionnelle.

C’est désastreux à long terme pour le tour de taille, la santé du foie, du pancréas, et cardiovasculaire.

 

Que disent les études indépendantes sur le lien jus de fruits-santé ?

 

Une fois que l’on comprend comment les sucres du jus de fruits entrent dans le sang, les résultats démontrés par les chercheurs n’ont rien de surprenants.

  • Les personnes qui consomment des jus de fruits tous les jours ont une pression artérielle plus élevée que ceux qui en boivent rarement, ce qui accroît leur risque cardiovasculaire. [1]
  • Consommer des jus de fruits naturels faits maison, augmente le risque de développer un diabète de type 2 selon une étude qui a pris en compte 22 à 26 années de données sur 192.000 personnes.[2] En remplaçant une portion de boisson sucrée (y compris de jus de fruits) par du thé, du café ou de l’eau, le risque de diabète baisse de 2 à 10 %. Une autre étude incluant plus de 180.000 personnes a démontré qu’une augmentation de trois portions de jus de fruits par semaine élevait le risque de diabète de type 2 de 7 %. [3]
  • Selon une étude de 6 ans menée sur plus de 13.000 personnes[4], un risque de mortalité significativement plus élevé a été observé chez les buveurs quotidiens.[5]

Le fructose, principal sucre naturel des fruits est bien plus nocif que vous ne le soupçonnez !


[1] Pase et al. Habitual intake of fruit juice predicts central blood pressure. Appetite. 2015.

[2] Drouin-Chartier et al. Changes in Consumption of Sugary Beverages and Artificially Sweetened Beverages and Subsequent Risk of Type 2 Diabetes: Results From Three Large Prospective U.S. Cohorts of Women and Men. Diabetes Care. 2019.

[3] Muraki et al. Fruit consumption and risk of type 2 diabetes: results from three prospective longitudinal cohort studies. BMJ. 2013.

[4] Collin LJ, Judd S, Safford M, Vaccarino V, Welsh JA. Association of Sugary Beverage Consumption With Mortality Risk in US Adults: A Secondary Analysis of Data From the REGARDS Study. JAMA Netw Open. 2019;2(5):e193121. doi:10.1001/jamanetworkopen.2019.3121

 

[5] Collin et al. Association of Sugary Beverage Consumption With Mortality Risk in US Adults. A Secondary Analysis of Data From the REGARDS Study. JAMA Netw Open. 2019.