22 avril, la Journée mondiale de la Terre

Earth
Terre
Pixabay
Par La rédaction et Justine Hubert publié le
Modifié le
708 lectures

La Journée mondiale de la Terre est célébrée chaque année depuis 1970. Elle invite tous les citoyens à faire un geste significatif pour l’environnement. C’est l’événement environnemental populaire le plus important au monde, mais surtout l’occasion de sensibiliser chacune et chacun à la protection de la nature.

Ce 22 avril 2022, nous célébrons la Journée mondiale de la Terre. La première édition fut organisée en 1970 sous l’impulsion du sénateur américain Gaylord Nelson. Ce dernier proposa d’organiser un séminaire national sur l’environnement. Il encouragea alors les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l’environnement dans leurs communautés. Pour cela, il engagea un jeune activiste, Denis Hayes, en tant que coordinateur national. 

Depuis, le phénomène est repris dans le monde entier. Comme l'expliquent les Nations Unies, cette édition 2022 est « la première de la décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes. Les écosystèmes soutiennent toute vie sur Terre. » 

Cette année, la journée de la Terre, portée par l’ONG de développement Geres, a pour thème central l'éco-anxiété. Un trouble lié à l’inquiétude de l’avenir climatique annoncé. Mais si le meilleur remède d'y lutter était de passer à l’action pour la protection de l’environnement ?

Notre planète en danger

Le 30 mars 2005, l’Unesco publiait la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, un rapport accablant sur l’impact de l’homme sur la planète. Au cours des dernières années, les activités humaines ont modifié les écosystèmes pour satisfaire une demande croissante de nourriture, d’eau douce, de bois, de fibre et d’énergie… Tempêtes, feux de forêt de plus en plus incontrôlables, fontes des glaces, tremblements de terre, inondations à répétition… autant d’événements qui se reproduisent plus fréquemment. 

Et malgré ces signes alarmants, l’homme ne cesse d’accroître la pression sur la planète. Selon le dernier volet du rapport du Giec publié le 4 avril dernier, il ne nous reste que trois ans pour agir efficacement contre le réchauffement déjà en cours. Sans cela, nous sommes voués à une dégradation du climat beaucoup plus importante. Pour le Giec, il faut réussir à inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025. Pour y parvenir, il faudrait réduire notre utilisation des énergies fossiles d’ici à 2050.

Faire sa part 

Si, ce sont surtout les gouvernements et les multinationales qui se doivent d’agir pour un avenir plus soutenable et une sobriété essentielle, chacun peut, à son échelle, intervenir et agir pour la protection de la planète. Car les petits gestes comptent aussi ! 

Diminuer puis arrêter sa consommation de plastique à usage unique, acheter en vrac, respecter le tri sélectif, cuisiner les restes de nourriture, réduire sa consommation de viande, acheter d’occasion et faire réparer ses objets au lieu de les jeter… à nous de modifier nos comportements pour un avenir plus viable.

Que faire en cette Journée de la Terre ?

Des expositions et activités sont organisées partout en France à l’occasion de cette journée. Retrouvez l’Odyssée sensorielle, une exposition immersive au Muséum d’Histoire naturelle de Paris. Elle fait appel à nos sens et nous fait redécouvrir un monde vivant incroyable. Vous pourrez aussi voir sur le parvis de La Défense un pavillon en bambou géant installé. Vous pourrez y trouver une exposition unique de 1000 m2 qui allie architecture, musique et photographies. 

Pour découvrir toutes les manifestations, rendez-vous sur le site du Jour de la Terre, où sont répertoriées les différentes activités.

Selon l'Unesco, plus d’un milliard de personnes dans le monde participent aux activités de la Journée de la Terre chaque année. C’est la plus grande manifestation civique au monde.

Source(s):