Danger : les boissons light font-elles grossir ?

Verre de soda, rondelle de citron et paille
Les sodas light font-ils grossir
Par Manon Laplace publié le
3758 lectures

Les boissons light sont réputées pour leurs bienfaits minceur. Pourtant, les consommateurs de boissons allégées seraient plus enclins à prendre du poids selon une étude menée par des chercheurs de l’université américaine John Hopkins.

Après avoir été accusés d’augmenter les risques de diabète de type 2, les sodas light sont désormais pointés du doigt pour leur potentielle incidence sur la prise de poids. Cette hypothèse est le résultat d’une étude, parue mi-janvier dans The American Journal of Public Health, menée entre 1999 et 2010 sur 23 965 sujets. Selon ces recherches, les personnes en surpoids consommant régulièrement des sodas light ingèreraient en moyenne une centaine de calories de plus par jour que les non-consommateurs de boissons “sans sucre”. Un écart encore plus frappant chez les sujets atteints d’obésité, avec près de 200 calories de plus par jour.

Une modification du comportement alimentaire

En cause? Les édulcorants de synthèse contenus dans ces boissons allégées qui pourraient induire une réponse hormonale répercutée sur les “envies” du consommateur, ainsi que leur goût sucré qui, comme pour les sodas classiques,  pourrait induire une dépendance au sucre. La tendance à manger plus des consommateurs réguliers de boissons light pourrait également être imputable à l’effet déculpabilisant de ces boissons, poussant le consommateur à être plus “indulgent” envers lui-même concernant son comportement alimentaire. En outre, une expérience menée sur dix ans à l’université de Belfast, a étuudié le comportement alimentaire de trois sujets dufférents qui devaient boire "à l'aveugle" un soda light, un soda classique ou de l’eau avant un léger effort physique et un repas. L'expérience avait souligné la propension de la personne consommant la boisson allégée à manger systématiquement plus que les deux autres. Des résultats qui mettent en cause les effets stimulants des sodas light sur l’appétit.

Des conclusions controversées

Cette étude va dans le sens d’une précédente recherche, parue en 2004 et menée dans une université texane. Celle-ci révélait que la consommation quotidienne de boissons light augmentait en moyenne de 41 % les risques de surpoids. Sarah Bleich, co-auteur de l’étude de l’université John Hopkins, met en exergue l’influence des édulcorants sur le métabolisme et les “envies” alimentaires du consommateur. Une incidence qui fait aujourd’hui l’objet de nouvelles recherches. Bien qu’une partie de la communauté scientifique s’accorde à dire que les sodas light sont un facteur de risque de surpoids, les études portant sur le sujet sont vivement contestées, notamment par l’American Beverage Association qui regroupe différents acteurs du marché du soda, qui a fait paraître un communiqué rappelant les résultats de précédentes études soulignant les bénéfices des boissons light.

 

Rédaction : Manon Laplace

Commentaires