Bientôt de l'eau de Javel dans les anti-rides ?

Manipulation de produits chimiques dans un laboratoire
L'eau de Javel a-t-elle sa place dans nos produits cosmétiques et pharmaceutiques ?
Par Manon Laplace publié le
6203 lectures

Une étude américaine a mis en lumière les propriétés de l'eau de Javel dans le traitement des irritations de la peau ainsi que son action anti-âge. Mais le désinfectant dont l'action corrosive est reconnue a-t-il sa place dans nos vanity cases ?

L’eau de Javel, très couramment utilisée pour l'entretien de la maison, pourrait permettre de lutter contre les rides, soulager les brûlures et réparer la peau. Voilà ce que l’on peut retirer d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Stanford aux États-Unis publiée dans le Journal of Clinical Investigation.

L'eau de Javel pour traiter les problèmes de peau

Des tests menés en laboratoire sur des souris ont permis de mettre en lumière différentes propriétés du désinfectant sur la peau. Selon l’équipe de chercheurs dirigée par le Dr Thomas Leung, des bains d’eau de Javel (diluée à 0,005 % dans l’eau) quotidiens contribueraient à retrouver temporairement une peau “plus jeune” et à la rendre plus épaisse en favorisant le développement des cellules de l’épiderme. Il se pourrait même l’eau de Javel permette d’apaiser les irritations cutanées et les brûlures liées aux traitements par radiothérapie. Grâce à sa forte action antimicrobienne, elle pourrait être utile pour lutter contre certains problèmes de peau comme l’eczéma, mais son action n’est pas encore définie précisément.

Un désinfectant corrosif, irritant et toxique

Bon marché, l’eau de Javel pourrait donc être un composé intéressant pour l’industrie cosmétique. Mais les résultats de l’étude américaine découlent de tests réalisés uniquement sur des rongeurs, sans qu’aucune recherche n’ait été menée sur l’homme. De plus, la composition de l’eau de Javel n’est pas sans danger. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) rappelle qu’il ne s’agit pas d’un produit anodin. L’eau de Javel est corrosive pour la peau et les yeux et provoque des brûlures chimiques. En plus d’être dangereuse pour l’environnement, pour les milieux aquatiques tout particulièrement, elle peut donner lieu, au contact d’acides, à un dégagement de gaz toxique susceptible de provoquer maux de tête, nausées et irritation des voies respiratoires.
 

Rédaction : Manon Laplace
Source : 
Journal of Clinical Investigation

Découvrez notre sélection de soins anti-âge Bio 

 

 

Commentaires