Agriculture urbaine : Britta Riley a créé un potager dans son studio New-yorkais

Exemple de plaitations urbaines
Agriculture urbaine : Britta Riley a créé un potager dans son studio New-yorkais
Par Mathieu Doutreligne publié le
33793 lectures

Vous en avez assez de dépendre de l'industrie agro-alimentaire et d'être les premières victimes des scandales sanitaires résultant d'une volonté de surproductivité à tout prix ? Comme Britta Riley, devenez responsables de votre propre consommation en produisant vous-même votre alimentation ! Car aujourd'hui, les citadins peuvent cultiver un potager dans leur appartement.

Designer technique, Britta Riley est une jeune femme talentueuse, mais également une entrepreneuse qui n'a pas froid aux yeux. « Si tu n'aimes pas ça, modifie-le. » Une devise qu'elle applique dans sa vie personnelle, mais aussi au monde qui l'entoure. Et le résultat est là : en moins de 10 ans, elle a fondé pas moins de cinq entreprises. La dernière en date, Window Farms a révolutionné l'agriculture telle que nous la connaissons.

Britta s'est en effet révoltée contre la situation de dépendance dans laquelle sont placés les consommateurs vis à vis d'une industrie agro-alimentaire toute puissante. D'autre part, elle estime que les citoyens doivent prendre leurs responsabilités face à l'environnement et ne pas laisser cette question aux spécialistes. Cultiver sa propre nourriture permet de répondre à ces deux problématiques.

« Rejoignez-nous en redécouvrant les valeurs des citoyens-unis »

Tout a commencé en 2009 avec un projet de culture hydroponique lancé sur un forum. L'idée était novatrice : développer la création de potagers adaptés à la vie en appartement. Un projet de collaboration open-source qui s'est rapidement enrichi de nouvelles idées venues de partout dans le monde afin de mettre en place un système efficace et peu onéreux.

Britta a d'ailleurs substitué la classique appellation Recherch and Developpement par Recherch and Develop it Yourself en référence à la tendance du Do It Yourself (comprenez « fait-main » ou « fait-maison »).

Un tutoriel gratuit disponible sur le site Window Farms permet à chacun de fabriquer soi-même sa ferme de fenêtre et de s'essayer à l'agriculture urbaine. Aujourd'hui, la communauté ne compte pas moins de 18 000 volontaires à travers le monde.

« Nous sommes tous des pionniers. »

Britta s'est inspirée du système de culture hydroponique utilisée par la NASA pour imaginer la ferme de fenêtre. La ferme de fenêtre présente le double avantage d'une luminosité optimum et d'un climat maîtrisé. Le système qui se présente sous une forme verticale, exclut la présence de terre. Il fonctionne à l'aide d'une pompe à air qui propulse une sorte de terreau liquide constitué de nutriments bio vers la racine des plantes. Celles-ci sont suspendues dans des pots en plastique contenant des billes d'argile.

Ce système ne permet évidemment pas de faire pousser tous les types de végétaux (ceux nécessitant une pollinisation par exemple). En revanche, il rend possible la culture de laitues, de tomates, de poivrons, de fraises, de fines herbes et même de céréales telles que le blé ou la luzerne.

De nouveaux projets s'étendant notamment à l'aquaponie sont en cours de développement. Il semblerait qu'une révolution écologique soit en marche.

 

Rédaction : Chrystelle Camier
Source : Our Window Farms

Commentaires