Surconsommation de viande : est-ce le temps de revoir son menu ?

Montage d'une assiette végétale
Surconsommation de viande : est-ce le temps de revoir son menu ?
Par Mathieu Doutreligne publié le
5612 lectures

#Datagueule a publié une nouvelle vidéo choc sur la surconsommation de viande. Des chiffres surréalistes qui traduisent l’ampleur et le déséquilibre d’une production agricole industrialisée à laquelle de plus en plus de consommateurs tournent le dos.

Que se cache-t-il derrière un morceau de viande ?

Les chiffres sont affolants. Pour nourrir l’humanité, 66 milliards d’animaux sont élevés chaque année pour offrir 318 millions de tonnes de viande. Une production qui réquisitionne trois quarts des terres agricoles.

Les animaux sont devenus des machines vivantes. 95% des porcs à travers le monde sont privés de sol et vivent sur des caillebotis. Seule 5% des protéines ingurgitées par un bœuf se retrouve dans nos assiettes. Un animal qui, pourtant, est extrêmement énergivore. En effet, un bœuf aurait le même impact écologique qu’un véhicule parcourant 18.000 kilomètres.

Dans sa globalité, l’élevage agricole regroupe 14,5% des gaz à effet de serre liés aux activités humaines. Et ce, sans parler de l’impact sur la santé, un autre point noir qui se cache derrière un morceau de viande, dont la consommation trop importante est loin d’être anodine.

Quand la bouche rie, le monde pleure. L’industrialisation de l’élevage d’êtres vivants connaît des limites et celles-ci ont été franchies. Chacun possède ses raisons de changer pour moins consommer, mieux consommer ou même consommer différemment. Il est normal qu’à la suite de cet emballement, les viandes bio et les mouvements du type végétarien, flexitarien, vegan se développent. Tous cherchent des alternatives à cette triste réalité...

Commentaires