V'Île Fertile, la ferme urbaine qui nous reconnecte à la nature

Par Randy Compay publié le
1179 lectures

Au sud-est de Paris, fondue dans le bois de Vincennes, se trouve la ferme urbaine V'Île Fertile. Une initiative qui marque le retour de l’agriculture maraîchère en ville, pour reconnecter les urbains à la nature. Focus sur un projet citoyen et écologique au cœur de la ville.

En ville, de plus en plus d'initiatives d'origine rurale voient le jour. En des lieux où l’agriculture se fait rare, certains y font naître d’incroyables projets. C’est le cas de la ferme urbaine V'Île Fertile, dans laquelle nous nous sommes rendus et qui rétablit le lien entre les consommateurs et leur alimentation.

Créer une proximité entre le producteur et le consommateur

V'Île Fertile est une ferme maraîchère urbaine qui se trouve à Nogent-sur-Marne dans le Jardin d’agronomie tropical de Paris. La ferme est un endroit ouvert au public dans lequel des maraîchers bénévoles cultivent plusieurs types de légumes. C’est à la suite d’un appel à projets de la ville de Paris, Végétation innovante, que la petite ferme urbaine de la banlieue parisienne naît. Aujourd’hui, le projet associatif compte une dizaine de bénévoles et attire une centaine de consommateurs chaque week-end. Les ventes - qui représentent plus d’une tonne par an - génèrent de l’argent qui est ensuite réinvesti dans le projet. L’initiative V'Île Fertile permet de recréer un lien entre les urbains qui sont parfois déconnectés de la nature. De ce fait, la ferme est aussi vectrice de projets pédagogiques aux côtés des écoles ou des entreprises sous la forme de team building.

L'intérêt de cultiver en ville

Salades, choux, tomates, courgettes, et autres légumes sont cultivés dans cette ferme urbaine. Timothée, jeune maraîcher bénévole constate l’avantage écosystémique de cultiver en ville pour ces cultures.

“La biodiversité est très riche, parfois plus qu’en milieu rural, entre les parcs, les jardins et les jardinières, les gens plantent des choses très différentes. Alors que dans les milieux ruraux, on constate plus de monocultures qui limitent le nombre et la diversité des plantes et des insectes.”

La production de V'Île Fertile s’inspire d’un mode de gestion des culture bio-intensive. Cette production biologique se base sur une rotation des cultures qui évite au sol de s’appauvrir. Le jardin maraîcher ne recourt pas non plus aux engrais, ni aux désherbants chimiques. Les maraîchers font plutôt appel à des alternatives naturelles comme le purin d’orties ou la chasse à la main pour combattre les ravageurs. Quant aux engrais, la ferme opte pour des moyens comme le fumier de cheval qu’ils récupèrent dans centre équestre alentour. V'Île Fertile fait figure de projet citoyen écologique qui dépasse les frontières de Nogent-sur-Marne.

Commentaires