Rester chez soi et ne rien faire est bon pour la santé

Rester chez soi et ne rien faire est bon pour la santé
Rester chez soi et ne rien faire est bon pour la santé
Par Olivia Cheval publié le
27541 lectures

Terminées les injonctions à sortir tous les week-ends ou à courir les musées ! Maintenant, rester chez soi et ne rien faire est non seulement tendance, mais en plus conseillé par les médecins ! Le « nesting » est même recommandé par les spécialistes tellement il apporte bien-être et sérénité.

Alors que notre société vit à 100 à l’heure, que nous sommes ultra-connectés et sollicités à longueur de journée, rester chez soi et ne rien faire semble presque une aberration. Pourtant, de plus en plus de personnes aspirent à se ressourcer dans leur foyer, déconnectées du reste du monde. Et cela serait même bon pour notre santé ! Alors, pourquoi s’en priver ?

Le nesting, le plaisir de rester chez soi

Basé sur le même concept que le hygge, le nesting consiste à se créer chez soi un petit nid douillet et à y rester. On renoue avec son foyer, on se détend et on se fait plaisir. Enroulé dans un plaid à regarder une série ou à lire un livre tout en buvant une tasse de thé est un des exemples typiques du nesting. Rester chez soi et ne rien faire, ne veut pas nécessairement dire passer sa journée au lit. Il s’agit plutôt de se ressourcer avec des activités qui ne s’effectuent que chez soi et qui incluent des passions très personnelles. Parmi ces activités figurent le jardinage, la décoration, la couture, la cuisine… D’ailleurs selon une étude publiée par le British Journal of Occupational, de toutes les activités qui permettent de gagner confiance en soi et lutter contre la dépression figure la pâtisserie. Et si en plus, vous partagez ces moments avec votre famille ou vos amis, vous augmentez votre état de bien-être.

L'importance de ne rien faire

Alors qu’on nous vante les mérites de sortir pour être en bonne santé, rester chez soi et ne rien faire s’avère tout aussi profitable pour relâcher la pression et se ressourcer. Pour les spécialistes, il est même devenu indispensable de s’octroyer des pauses. Il faut rendre le temps précieux, dans un quotidien dominé par la vitesse. 

Dans un entretien accordé au journal espagnol El Pais, le docteur Vicente Saavedra explique que « nos cellules et nos organes ont besoin de repos pour se régénérer. Certes, se divertir de temps en temps est nécessaire, mais si le divertissement devient un mode de vie, c’est absolument néfaste, physiquement et mentalement. » Il est donc vital de diminuer notre rythme le week-end, de prendre du temps pour soi, de se retrouver en ne faisant rien et de profiter des choses simples comme un bon bain, être en famille, allumer des bougies…

Rester chez soi et ne rien faire permet ainsi de récupérer des heures de sommeil perdues en semaine et de réduire son niveau de cortisol. Cette hormone est sécrétée par notre corps quand il est en situation de stress, physique ou psychologique. Essentiel, le cortisol peut néanmoins nuire à notre santé si on en produit trop. Il favorise l’anxiété, la dépression, l’acidité de l’estomac, la prise ou la perte de poids, provoque de l’hypertension… Or il est démontré que se reposer et faire des activités de type cocooning permet de réduire le niveau de cortisol et de combattre la dépression et le stress.

« Nous arrêter au milieu de ce monde de fous [...] est une nécessité humaine absolue pour profiter des choses simples et gratuites que nous offre la vie. »

« Nous arrêter au milieu de ce monde de fous, nous connecter à nous-même, à nos sentiments et nos pensées, afin d’observer dans quelle direction nous allons et réorienter notre vie correctement, est une nécessité humaine absolue pour avoir de bonnes relations, profiter des choses simples et gratuites que nous offre la vie », conclut le docteur Saavedra.

Alors oui… Restons chez nous à ne rien faire et profitons de notre week-end à la maison !

Commentaires