Angleterre : les bouteilles en plastique, bientôt consignées ?

bouteilles plastique déchets
Angleterre : les bouteilles en plastique, bientôt consignées
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
677 lectures

Dans un communiqué publié mercredi dernier, le gouvernement britannique a annoncé sa volonté de mettre en place un système de consigne sur les emballages de boissons à usage unique.

La lutte contre les déchets pourrait prendre une nouvelle ampleur outre-Manche. Le gouvernement britannique a annoncé, dans un communiqué publié mercredi, son intention d'instaurer un système de consigne sur les bouteilles en plastique dans le cadre de son plan de lutte contre les déchets en plastique. Comme l’a indiqué Michael Gove, le ministre de l'Environnement, des systèmes similaires sont déjà effectifs au Danemark, en Suède et en Allemagne.

Les bouteilles en verre et les cannettes également visées

"Nous voulons agir sur les bouteilles en plastique pour aider à nettoyer nos océans", a précisé le ministre. Mais cette mesure devrait également s’appliquer aux bouteilles en verre et métal (canettes) à usage unique vendus en Angleterre, a précisé le ministre. Afin d’être définitivement adoptée, cette disposition sera soumise à consultation cette année auprès des fabricants et consommateurs. Elle prévoit de faire payer les consommateurs jusqu’à 22 pence supplémentaires pour les achats de bouteilles ou de canettes. Un montant remboursé quand les consommateurs retournent leurs contenants vides en magasin.

3 milliards de bouteilles en plastique jetées dans la nature

En Grande-Bretagne, près de 13 milliards de bouteilles en plastique sont utilisées chaque année. Parmi celles-ci, plus de 3 milliards sont envoyées dans une décharge ou abandonnées dans la nature.

"Il est absolument vital que nous agissions maintenant pour nous attaquer à cette menace et réduire les millions de bouteilles en plastique qui échappent chaque jour au recyclage", souligne Michael Gove dans le communiqué.


Avec l’annonce de son nouveau plan de lutte contre les déchets en plastique, lancé en janvier dernier, Theresa May, la Première ministre britannique, veut enrayer le phénomène. Elle propose notamment la généralisation, dans tous les commerces, des sacs en plastique payants. Jusqu’à présent, seuls ceux des grandes surfaces le sont (5 pence l’unité soit environ 5,7 centimes d'euro).

En France, les sacs à usage unique ont été interdits en caisse dès juillet 2016. Et depuis l’an dernier, les sachets fins en plastique ont été supprimés des rayons fruits et légumes. 

Source : AFP

Commentaires