We Don't Have Time : un hashtag et un réseau social dédiés à la planète

réseau social dédiés à la planète
We Don't Have Time : un hashtag et un réseau social dédiés à la planète
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
482 lectures

Ce dimanche sera lancé sur les réseaux sociaux We Don't Have Time, un mouvement global consacré à la planète. La date n’a pas été choisie par hasard : ce 22 avril se déroule la Journée mondiale de la Terre. A terme, une véritable plateforme consacrée aux politiques environnementales devrait voir le jour.

Réchauffement climatique, biodiversité menacée, pollution… Le temps est compté pour prendre conscience de l’ampleur des désastres environnementaux pesant sur la planète. Afin de montrer à chacun qu’il a son rôle à jouer, Ingmar Rentzhog, un entrepreneur suédois, lance ce 22 avril, à l’occasion de la Journée mondiale de la Terre, #We Don't Have Time, un mouvement pour lutter contre la crise du climat. L’initiative web verra le jour durant une conférence diffusée sur les réseaux sociaux.

"La lutte contre les changements climatiques représente le plus grand défi auquel les humains ont dû faire face", explique le fondateur du mouvement, interviewé par le magazine Métro.

Avec ce hashtag, il souhaite rassembler et susciter un électrochoc semblable à #metoo, qui a délié les langues au sujet du harcèlement sexuel, suite à l’affaire Weinstein. "Ce qui est extraordinaire avec ce mouvement, c’est de voir comment un seul mot-clic a mobilisé autant de personnes", explique le fondateur. "Nous lancerons un outil simple dans le but de diffuser le #WeDontHaveTime, un peu comme avec le Ice Bucket Challenge. Vous pourrez adopter une résolution climatique et l’envoyer à vos amis afin qu’ils fassent la même chose. Nous voulons rendre la chose virale". Reste à voir si cette initiative aura les mêmes retombées et déclenchera un vrai déclic.

 

Rendre le monde meilleur

Le but de ce mouvement : créer un véritable réseau social dédié à l’environnement. Pour Ingmar Rentzhog, d’autres plateformes que Facebook et Instagram sont nécessaires "si nous voulons rendre le monde meilleur". Comme il le précise, "la fonction première de We Don’t Have Time sera de présenter les principales informations sur les politiques environnementales adoptées dans le monde ainsi que les décisions des politiciens sur la question. Les usagers pourront les noter, un peu comme sur TripAdvisor".
Les fondateurs espèrent créer une véritable communauté via une véritable plateforme web. "Notre but est d’attirer 100 millions de membres. Il y a 2,5 milliards de personnes qui utilisent les réseaux sociaux, donc, si nous pouvons en attirer 100 millions, nous ne serons pas qu’un mouvement, mais un réseau social en soi." Il faudra attendre quelques mois pour le seconde phase de ce projet. La plateforme devrait voir le jour à l’horizon 2019.

Source : Métro

Commentaires