La sablothérapie : tous les bienfaits du sable

femme dans le sable
Les bienfaits du sable : sablothérapie et arénothérapie
Par Dorothée Blancheton publié le
2391 lectures

Si la thalassothérapie démontre depuis longtemps les bienfaits de l’eau de mer sur notre santé, la sablothérapie, elle, est encore assez méconnue. Pourtant, le sable présente lui aussi des vertus plébiscitées notamment au Maroc et en Algérie depuis des années. Présentation.

Qu’est-ce que la sablothérapie ?

Egalement appelée psammatothérapie ou arénothérapie, la sablothérapie est une médecine douce qui consiste à recouvrir le corps d’une épaisseur de sable chaud pour profiter de ses bienfaits.
Le sable contient, en effet, de la silice ou du calcaire issus des débris des roches, des résidus de coquillages, de coraux, ou d’algues qui lui ont conféré leurs vertus.  

De multiples bienfaits

La sablothérapie s’appuie donc sur cette matière pour soulager divers problèmes.

  • Elle soulagerait ainsi les rhumatismes articulaires et la polyarthrite.
  • Grâce à ses éléments marins, elle stimulerait la circulation sanguine.
  • Elle favoriserait également l’élimination des graisses et des toxines. Le sable chaud, utilisé lors des soins, augmenterait la sudation un peu à la manière d’un sauna et permettrait en même temps d’assimiler les oligo-marins du sable.
  • Enfin, le sable, de par son toucher légèrement rugueux, permettrait d’éliminer les callosités sur les pieds, et les peaux mortes à la manière d’un gommage. De plus, ses composés aideraient à lutter contre des maladies de peau.

 

Les précautions à prendre

Avant de s'adonner à cette activité, demandez l’avis de votre médecin, surtout si vous présentez des soucis de santé. Le sable chaud peut, en effet, être déconseillé aux personnes souffrant de problèmes cardiaques ou d’asthme. Rappelons également qu’il est dangereux de jouer à s’enfouir dans le sable lors de simples vacances au bord de la mer, au risque de ne plus pouvoir s’y extirper. Un risque qui concerne autant les enfants que les adultes.

Où la pratiquer ?

La sablothérapie peut être pratiquée en cabine dans des centres de thalassothérapie ou en plein air dans des dunes de sable.
En thalassothérapie, le sable est nettoyé avant de pouvoir être utilisé. Puis, il est chauffé à 45°C et déposé sur le corps du curiste, sur une épaisseur de 3 cm environ, pour délivrer tous ses bienfaits. En France, la sablothérapie reste très méconnue et il vous sera donc difficile de pouvoir en apprécier les bienfaits sans quitter l’hexagone. Mais en Italie, la pratique se répand petit à petit.
L’autre manière d’apprécier l’arénothérapie est de partir au Maroc ou en Algérie. Le tourisme médical autour de cette pratique s’y développe fortement depuis quelques années. Jusque-là, la sablothérapie était surtout réservée aux locaux. Mais avec l’intérêt des touristes pour le bien-être, l’offre a évolué. Aux portes du désert, du côté de Merzouga, par exemple, des dizaines d’auberges proposent ce service, de juin à septembre, au moment où le sable est le plus chaud (environ 45°), moyennant 5 à 10 euros. Les personnes sont alors recouvertes de sable dans les dunes. Seule la tête ressort. L’ensevelissement n’excède pas 10 mn pour éviter les risques d’insolation. Une présence médicale veille à limiter les risques d’insolation, tandis que le personnel vous fait régulièrement boire de l’eau pour vous hydrater. Ensuite, pour éviter de refroidir trop rapidement, les patients portent une couverture chauffante et peuvent poursuivre avec d’autres soins. Une manière de mêler bien-être et tourisme grandeur nature !

Commentaires