Vicks Vaporub, une pommade à éviter ?

Vicks Vaporub, une pommade à éviter ?
Vicks Vaporub, une pommade à éviter ?
Par Cécilia Ouibrahim publié le
8176 lectures

Initialement destiné à soulager le rhume et la toux, le Vicks Vaporub serait souvent utilisé pour d’autres petits maux. Mais, cette pommade peut entraîner des effets secondaires comme des réactions allergiques ou des convulsions. En cause ? Ses mésusages et les ingrédients dangereux qu’elle contient.

La revue médicale Prescrire et l’association UFC-Que Choisir pointent du doigts les risques et effets indésirables du célèbre Vicks Vaporub. Alors que le magazine médical mentionne des cas graves de crises convulsives et de réactions allergiques, l’association, quant à elle, dénonce l'inefficacité de la pommade.
A l'origine de ces alertes : le centre régional de pharmacovigilance du Nord-Pas de Calais. Après avoir signalé une vingtaine de cas d’effets indésirables (dont 12 graves) depuis le début de l’année, l’organisme souligne la nécessité de mettre en garde les consommateurs face aux mésusages du produit, commercialisé en vente libre.

Une pommade sans “intérêt”

Substance grasse indiquée en cas d'encombrement des voies respiratoires, Vicks Vaporub s’inhale ou s’applique sur le torse et la partie supérieure de la poitrine. Fabriquée par l’entreprise américaine Procter & Gamble, la pommade ne serait cependant pas exempt de tout reproche. Son utilisation serait également remise en cause.
En effet, selon UFC-Que Choisir, “Vicks Vaporub n’a pas grand intérêt en tant que décongestionnant dans les affections respiratoires". L’article révèle que cette pommade à visée décongestionnante ne traiterait pas les maux mais ne ferait que les soulager temporairement. 
En 2009, une étude américaine menée par le Dr Bruce Rubin et son équipe de la Wake Forest University, à Winston Salem (Caroline du Nord), alertait déjà sur les effets indésirables de cette pommade chez les enfants. “Ces produits peuvent donner le sentiment d'aller mieux ; ils ne vous aideront pas à mieux respirer”, précisaient les chercheurs.
En résumé, cette crème donne uniquement l’impression d’aller mieux, et entraîne un risque d’inflammation des voies respiratoires.

Attention au dosage

Depuis plusieurs années et malgré les mises en garde des autorités, Vicks Vaporub connaît toujours un franc succès. Mais en regardant la composition d’un peu plus près, vous n’aurez sans doute plus envie de vous en tartiner la peau. Comme l’indique l’UFC, 
cette pommade décongestionnante serait à l’origine de graves toxicités neurologiques entraînant ainsi convulsions et allergies. En cause ? Le camphre qu’elle contient notamment. Une substance qui peut être toxique à forte dose. De plus, il est parfois ajouté de l’alcool à certains produits de la gamme Vicks Vaporub. L’association de consommateurs alerte surtout les utilisateurs sur les dangers en fonction de la quantité appliquée. Plus elle est importante, plus le camphre peut s’introduire facilement dans l’organisme, “raison pour laquelle la notice du produit le déconseille, en application sur la peau, aux enfants de moins de 6 ans. En inhalation, dilué dans de l’eau, il doit être réservé aux plus de 12 ans. Les femmes qui allaitent doivent éviter de s’en mettre sur la poitrine”, souligne l'UFC-Que Choisir. 
Ce baume contient aussi de l’huile essentielle de térébenthine. Seul problème, mal utilisé et appliqué sur des zones trop étendues, cela augmente le risque de “passage des dérivés terpéniques dans la circulation générale”. Selon Prescrire, il faut éviter d’appliquer la crème sur le dos et la poitrine simultanément. En effet, lors d’applications étendues, le risque d'accidents dus aux terpènes (composants de l’essence de térébenthine) augmente, notamment lorsque la peau est irritée (brûlure, plaie, eczéma, etc.).

De mauvaises utilisations du produit 

La revue médicale Prescrire note que Vicks Vaporub expose ses utilisateurs à des effets indésirables graves, surtout en cas de mauvaises utilisations augmentant ainsi son absorption. “Diverses ‘recettes’ circulent sur internet concernant l'application de la pommade, en quantité parfois importante, comme un remède qui serait naturel et doté de nombreuses vertus dans diverses situations”, souligne la publication.
De son côté, UFC-Que Choisir dénonce les propriétés “insoupçonnées” prêtées à la pommade et dont il faut se méfier. Sur Internet, la carrière du produit a pris un nouveau tournant : aide minceur, traitement contre les douleurs articulaires et musculaires ou encore anti-moustique, Vicks Vaporub s’accompagne souvent de ces mésusages dangereux. Des pratiques risquées qui peuvent nuire à la santé. 
 

Crédits photos : Tatsuo Yamashita / Flickr

Commentaires