Pour ou contre le changement d’heure ? L’Europe veut votre avis !

changement d'heure
Pour ou contre le changement d’heure ? L’Europe veut votre avis !
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
19602 lectures

Afin de recueillir l’avis des citoyens des pays membres de l’UE sur le changement d’heure, la commission européenne a ouvert un sondage en ligne...

Deux fois par an, c’est le même rituel : on passe à l’heure d’hiver dès l’automne, et à l’horaire d’été le dernier week-end du mois de mars. Ce dispositif, instauré en France en 1976, pourrait bien connaître ses dernières heures... Pour preuve, en février dernier, les parlementaires européens ont voté une résolution pour son abandon et ont demandé à la Commission européenne de "lancer une évaluation complète" de ce système. Celle-ci a donc mis en place une consultation en ligne pour recueillir l'avis des citoyens sur le changement d'heure. Le but : convaincre les états membres d’abandonner cette pratique.

Un sondage en ligne jusqu’au 16 août

Expériences, ressenti au moment du changement d’heure, inquiétudes ou encore préférence entre l’heure d’été et l’heure d’hiver… particuliers ou professionnels sont invités à donner leur opinion sur cette alternance. Vous avez jusqu’au 16 août pour y répondre en vous rendant sur le site de la Commission européenne.
 

Le changement d’heure permet-il réellement de faire des économies ?

Si les députés européens ont voté cette résolution en faveur de l'abandon de l'alternance, chaque pays décidera d’appliquer ou non ce changement. Une résolution portée par l'écoligiste Karima Delli. Selon elle, "les députés répondent au souhait de nombreux citoyens mobilisés contre un système devenu obsolète". Il faut rappeler qu’à l'origine, le passage à l'heure d'été devait permettre de faire des économies d'énergie, les habitant profitant des périodes de jour plus longues durant cette saison. Mais, d’après un rapport réalisé en 2017 par le Parlement européen, basé sur plusieurs études scientifiques, les économies ne sont que de l’ordre de 0,5 à 2,5 % en fonction des pays.

Les effets du changement d’heure sur la santé

Au-delà de ces faibles économies d’énergie, les parlementaires pointent du doigt les effets délétères sur la santé de cette pratique. En 2016, des chercheurs finlandais de l’université de Turku ont révélé qu’au cours des deux jours qui suivent le passage à l’heure d’été, le taux d’accidents vasculaires cérébraux augmentait de 8 %. De même, une recherche menée en 2014 par l'American College of Cardiology avançait que le risque de faire une crise cardiaque le lundi suivant le changement d'heure était 25 % plus élevé que les autres lundis de l'année. Et ce n’est pas tout. En 2015, la Commission européenne avait, de son côté, évoqué "de possibles problèmes de santé" liés au changement du rythme biologique. Résultat : des troubles du sommeil et de l'humeur plus importants. De plus, selon une étude américaine, les accidents de la route mortels augmenteraient de 6,5 % lors du passage à l'heure d'été. C’est donc surtout l’horaire estival qui est dans le collimateur des élus. Mais n’oublions pas qu’en hiver, la durée d’ensoleillement plus courte est aussi responsable de dépressions saisonnières. Cela est notamment dû au manque de lumière naturelle même si le mauvais temps a aussi une réelle incidence. Une étude publiée dans la revue Epidemiology en 2017 et réalisée sur près de 185 000 personnes indiquait que les diagnostics de dépression au moment du passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver augmentait de 11 %. Un vrai casse-tête donc.

Chargement...

Commentaires