Communiquer avec Bébé grâce aux signes, c’est possible !

langue des signes bébé
La langue des signes pour bébé
Par Dorothée Blancheton publié le
1366 lectures

Dès les premiers mois, il est possible d’enrichir la communication avec son bébé par le biais de signes. Une manière d’échanger avec lui et de mieux comprendre les besoins de son enfant même s’il ne parle pas encore. Explications.

C’est aux Etats-Unis, dans les années 1980, que Joseph Garcia, interprète en langue des signes américaine, s’aperçoit que les bébés sourds commencent à communiquer plus tôt que les bébés entendants grâce aux signes. Après des recherches, il met au point la méthode "sign with your baby" (communiquez par signes avec votre bébé) et publie un livre sur la question. Depuis, cette pratique connaît un beau succès outre-Atlantique. Elle se développe également en France depuis une dizaine d’années auprès des parents et des professionnels de la petite enfance, à l’initiative de l’association Signe Avec Moi créée par Nathanaelle Bouhier, Charles et Monica Companys.
Le vocabulaire utilisé pour signer avec son bébé s’inspire de la langue des signes pour les sourds. "Il ne s’agit pas d’une langue avec une syntaxe à respecter. On emprunte juste quelques signes pour insister sur des mots importants tout en parlant à son bébé. On enrichit ainsi l’oral ", explique Christine Nougarolles, orthophoniste-formatrice, membre du réseau "signe avec moi" et co-auteure de Signer avec son enfant (éditions Mango). Il est possible de signer avec son bébé dès sa naissance. Le parent prend l’habitude d’employer les signes appris et le bébé les enregistre avec le temps. Son regard est captivé. Il bénéficie ainsi d’une aide visuelle pour comprendre ce qu’on lui dit. En moyenne, vers 8-9 mois, le bébé, plus habile de ses mains, commence à esquisser ses premiers signes. Certains mêmes, très précoces, le font dès 6 mois.

Initier la communication

C’est le parent qui initie la chose en parlant à voix haute tout en signant pour mettre l’accent sur les mots importants. Sans le savoir, vous pratiquez déjà quelques signes pour dire "au revoir" avec la main, mettre le doigt sur la bouche pour dire "chut"… Inutile de sélectionner quelques mots pour débuter l’apprentissage. "Il faut signer autant que possible ce que l’on dit. Cela doit être très spontané et toujours en lien avec le quotidien, le vécu. Ce sont souvent les mêmes mots qui reviennent. Il suffit d’en apprendre quelques-uns ; dans les ateliers Signe avec Moi, les parents ont la possibilité d’en apprendre jusqu’à 100 ou 150", précise Christine Nougarolles. Avec le temps, votre bébé retient les signes et il pourra peut-être les utiliser à son tour. Bientôt, il sera en mesure de les reproduire pour exprimer ses besoins (changer la couche, boire, faire un câlin, dormir…), ses sensations (froid, chaud, mal…), préciser ses envies, interagir avec ce qui l’entoure... La communication s’étoffe au fur et à mesure. Continuez, en parallèle, de parler à votre bébé, de lui lire des livres, lui chanter des comptines…

Les divers avantages d’utiliser les signes avec Bébé

Signer avec son bébé permet d’améliorer la communication entre le parent et l’enfant alors que celui-ci n’a pas encore débuté l’apprentissage de la parole. "On lui donne un moyen de mieux nous comprendre. Nous sommes souvent pressés et ne parlons pas toujours en face des personnes. Quand on signe, on est obligé de prendre le temps de communiquer ", glisse l’orthophoniste. Le bébé comprend que son parent cherche à échanger avec lui. Puis, en grandissant, il peut exprimer lui-même ses besoins grâce aux signes appris. Il est ainsi moins frustré ou énervé. Il peut recourir à un autre moyen d’expression que les pleurs ou les cris. L’adulte comprend mieux l’enfant et inversement. "Le bébé ne commence à parler que vers 1 an alors qu’il a déjà plein de choses à dire. Dans les crèches où l’on signe, on s’aperçoit que le niveau sonore est moins élevé car les bébés peuvent se faire comprendre plus facilement. Il y a moins de frustration", ajoute la spécialiste. Enfin, en communiquant ainsi, le lien parent-enfant s’enrichit.


Tentés par l’expérience ? Il existe divers ouvrages sur la question et des ateliers, un peu partout en France, pour vous former.
 

Commentaires