Pourquoi vous devriez arrêter de dormir la bouche ouverte

Femme qui dort la bouche ouverte
Pourquoi vous devrez arrêter de dormir la bouche ouverte ?
Par Feriel Didane publié le
1284 lectures

Cette étude datant de 2016, relayée massivement depuis quelques jours, pourrait bien vous faire changer vos habitudes de sommeil. Un groupe de scientifiques de l’Université d’Otage, située en Nouvelle-Zélande, a démontré que dormir la bouche ouverte était mauvais pour la santé...

Ronflements, nez bouché… si certains dorment occasionnellement la bouche ouverte, chez d’autres cela est quotidien. Mais d'après des chercheurs néo-zélandais, cette habitude peut avoir de véritables conséquences sur la santé, notamment au niveau de l'hygiène bucco-dentaire.

Des risques de caries ?

Pour dresser ce constat, les scientifiques ont analysé l’acidité de la bouche de plusieurs personnes, âgées d’au moins 25 ans, durant leur sommeil. Ces derniers avaient une bonne hygiène buccale et aucune carie.
En étudiant leurs données, les scientifiques ont remarqué que dormir la bouche ouverte pouvait augmenter le taux d'acidité de la bouche, modifiant ainsi son pH, parfois même comme si les participants venaient de boire une boisson sucrée. Résultat : le risque d’érosion dentaire est plus important.
D'après les chercheurs, lorsqu’on respire par la bouche, la gorge sèche. Cela modifie le pH présent dans la bouche, susceptible de provoquer plusieurs problèmes dentaires.
Au contraire, dormir en respirant par le nez permettrait à la salive de protéger les dents contre les différentes infections et bactéries qui risqueraient d’attaquer vos dents.

Quelques astuces pour éviter de respirer par la bouche

Pour en finir avec cette habitude, les scientifiques conseillent de ne pas dormir sur le dos, cette position pouvant entraîner ronflements, apnées du sommeil et bouche ouverte durant la nuit. La solution : dormir plutôt sur le côté et aérer sa chambre dans la journée pour avoir un air assaini. Si malgré ces astuces, rien ne change, le mieux est de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant.

 

Source(s):
Commentaires