Paris : des produits bio à petits prix pour les familles aux revenus modestes

Paris : des produits bio à petits prix pour les familles modestes
Paris : des produits bio à petits prix pour les familles modestes
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
1967 lectures

La mairie de Paris souhaite démocratiser le bio. Les élus locaux ont décidé de mettre en place, avec le soutien et l’aide des bailleurs sociaux, un système d’approvisionnement de produits issus de l’agriculture biologique à prix coûtant à destination des locataires du parc social et des habitants des quartiers populaires.

Acheter bio, c’est bien, mais cela n’est pas donné à tout le monde. Malgré le développement du secteur en GMS, ou encore les recommandations visant à consommer différemment (réduire sa consommation de viande ou de produits transformés qui pèsent parfois sur le budget), les familles les plus précaires doivent parfois renoncer à mettre dans leur panier des produits issus de l’agriculture biologique aux tarifs plus élevés. Afin d’inverser la tendance, la ville de Paris s’apprête à lancer un projet solidaire pour permettre aux locataires du parc social et aux habitants des quartiers populaires d’accéder aux produits bio à prix coûtant.

Un modèle déjà en place à Lyon

Un dispositif similaire est déjà effectif à Lyon. Basé sur le même système, la capitale a fait appel à l’association VRAC (Vers un Réseau d’Achat en Commun Paris), créée en septembre 2018 à son initiative et celle de Paris Habitat, principal bailleur de la Ville. Les bénévoles mettront en relation petits producteurs franciliens et consommateurs. "Il faut cesser d’opposer les villes et les campagnes. La croissance des métropoles et l’urbanisation galopante ont éloigné les villes des campagnes. Mais il ne faut pas oublier que la France, c’est l’addition de 36 000 communes – urbaines, périurbaines, rurales – qui maillent le territoire et lui donnent son identité. Une association comme VRAC Paris permettra précisément de faire le trait d’union entre ces différents territoires, et entre des populations qui partagent les mêmes problématiques : boucler sa fin de mois, acheter de bons produits sans se ruiner, se nourrir correctement", précise Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris, chargé du logement, de l'habitat durable et de l'hébergement d'urgence.

Distribution aux pieds des immeubles

Une subvention de 45 000 euros sera attribuée à l’association. "Concrètement, VRAC Paris vise à proposer à des familles locataires du parc social et des habitants des quartiers populaires des produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien à des prix très attractifs, et de bonne qualité, issus prioritairement de circuits courts et de l’agriculture biologique", explique l’adjoint d’Anne Hidalgo.
Ce dispositif devrait voir le jour d’ici février dans le nord-est parisien. Les adhérents passeront commande tous les mois via un catalogue présentant l’ensemble des produits disponibles en direct et à prix coûtant par des petits producteurs bios, locaux et éthiques.

"Les commandes seront ensuite distribuées par les équipes de VRAC et les bénévoles dans des locaux en pied d’immeubles mis à disposition par les bailleurs sociaux et des associations partenaires", souligne Le Parisien.
Si le prix de l’adhésion n’a pas encore été dévoilé, il sera accessible au plus grand nombre. Une belle initiative qui permettra à chacun de consommer bio. On dit bravo !

Source(s):
Commentaires