2100 : le printemps en décembre

Réchauffement climatique
2100 : le printemps en décembre
Par Feriel Didane publié le
2118 lectures

Selon un rapport de l'Académie américaine des sciences (PNAS), d’ici 2100, si rien n’est fait et si les émissions de CO2 continuent à ce rythme, le climat pourrait bien ressembler à celui d’il y a 50 millions d’années.

François De Rugy a réagi au succès sans précédent de la pétition de l’Affaire du siècle, et à l’engouement citoyen pour que l’Etat fasse l'objet d'un recours en justice pour action insuffisante contre le réchauffement climatique. Pour le ministre, "ce n'est pas à des juges de contraindre le gouvernement". Pourtant, tous les signaux sont au rouge et il y a urgence. Selon un rapport de l'Académie américaine des sciences (PNAS), d’ici 2100, si rien n’est fait et si les émissions de CO2 continuent à ce rythme, le climat pourrait bien ressembler à celui d’il y a 50 millions d’années. Une période marquée par le maximum thermique du Paléocène-Éocène, connu aussi sous le nom de maximum thermique de l'Éocène 1. D’après les experts et leurs calculs, les changements actuels sont "très spectaculaires et ont lieu dans "un temps extrêmement court".

 

 

 

Source(s):
Commentaires