2019, année du tourisme vegan ?

Tourisme vegan
2019, année du tourisme vegan ?
Par AFP/Relaxnews publié le
1039 lectures

De plus en plus d'initiatives sont prises par les professionnels du secteur du tourisme pour satisfaire ce nouveau mode de consommation, à l'image de France Ecotours qui lance une gamme de séjours vegan. De quoi s'agit-il exactement ?

Un plat sans aucun ingrédient issu d'animaux ou de leur exploitation, tel est, brièvement résumé, le concept du véganisme en matière de gastronomie. Au-delà du pan alimentaire, intégrer ce mode de vie dans une offre touristique peut s'avérer complexe. Pourtant, de plus en plus d'initiatives sont prises par les professionnels du secteur du tourisme pour combler ces clients de plus en plus nombreux. 

Le tourisme végan, en quoi cela consiste-t-il ? 

Pour les professionnels du tourisme - hôteliers, croisiéristes ou voyagistes - il s'agit de concevoir des formules de séjour adaptées notamment à la consommation alimentaire des végétariens et des personnes vegan.
S'il s'agit dans un premier temps de leur garantir l'absence d'ingrédients d'origine animale au menu du restaurant de l'hôtel pour éviter la sempiternelle question "Y a t-il une alternative sans viande au sein de la carte ?", cette nouvelle forme de tourisme consiste surtout à assurer une démarche plus éthique pour les voyageurs en quête de vacances responsables. On parle de "végageurs", contraction de vegan et voyageur. 

Existe-t-il des hôtels végans ? 

Plus de 500 établissements dans le monde répondant aux exigences des voyageurs végétariens et végans sont réunis au sein du réseau allemand "Veggie Hotels". Ce sont des hôtels, mais aussi des chambres d'hôtes, des gîtes... Par ailleurs, on peut aussi trouver des adresses qui assurent servir des repas sans gluten aux voyageurs concernés en France et dans toute l'Europe, mais aussi sur les autres continents y compris en Afrique.  
De son côté, le tour-opérateur EcoTours a lancé pour la première fois une gamme de séjours en France qui consistent non seulement à assurer des repas sans viande mais aussi à partir à la découverte des nouveaux modes de culture en phase avec le véganisme : visiter un vignoble conduit en biodynamie ou en agriculture biologique par exemple. Les vacanciers participent aux excursions au gré d'une balade à cheval et peuvent aussi apprendre à cuisiner les plantes sauvages. Ecotours prévoit d'emmener ses voyageurs à la rencontre de "ceux qui font le véganisme", tels que les commerçants, les restaurateurs. Pour l'instant, quatre offres sont disponibles, dont une à Paris. 

Les végans ont-ils accès à d'autres formes de vacances ? 

Ils peuvent désormais participer à des croisières entièrement pensées selon leur philosophie. Vegan Travel, basé en Allemagne, en a fait son crédo. Après avoir dirigé un itinéraire en Norvège en septembre 2017 auquel 1.000 voyageurs ont participé, le spécialiste organise au printemps 2020 une nouvelle échappée de huit jours sur l'eau à destination du Chili et de la Patagonie. A bord, les passagers ont l'opportunité de rencontrer des chefs qui leur enseignent de bons conseils pour cuisiner les produits végétaux. Et à l'heure du dîner, ils ont même droit à un déroulé gastronomique avec accords mets et vins. En cabine, la compagnie assure fournir des produits 100% éthiques. 

Commentaires